Istanbul : l'attentat a été perpétré par Daesh

C'est dans le quartier de la Basilique Saint-Sophie, de la Mosquée Bleue et du Palais de Topkapi que l'explosion est survenue. [OZAN KOSE / AFP]

Un attentat-suicide perpétré par un jihadiste de Daesh a fait au moins 10 morts et 15 blessés dans le quartier touristique de Sultanahmet à Istanbul. La plupart des victimes sont des touristes allemands.

«Nous avons déterminé que l'auteur de cette attaque terroriste à Sultanahmet est un étranger membre de Daesh» a indiqué le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu lors d'une déclaration télévisée. Auparavant, le président Erdogan avait assuré que l'explosion avait été provoquée par un kamikaze syrien né en 1988.

Ahmet Davutoglu a convoqué une réunion de crise à Ankara. Il a annoncé par téléphone à la chancelière allemande Angela Merkel que la plupart des victimes étaient des touristes allemands. Au moins 9 personnes tuées sont des ressortissants allemands. Il lui a indiqué que «les détails de l'enquête, menée méticuleusement, seront partagés avec la partie allemande».

De nombreuses ambulances et un important dispositif policier ont été dépéchés dans cette zone où se trouve notamment la basilique Saint-Sophie, la Mosquée Bleue ainsi que le palais Topkapi. Selon des témoins, la puissante déflagration, survenue vers 10h20, a été ressentie jusqu'à la place Taksim, située à plusieurs kilomètres de Sultanahmet.

Cette explosion survient alors que la Turquie a été la cible de plusieurs attaques ces dernières semaines. Le 10 octobre dernier, 103 personnes avaient perdu la vie dans un double attentat-suicide commis devant la gare centrale d'Ankara. En janvier, un kamikaze s'était fait exploser devant un poste de police sur le même site que celui visé ce mardi. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles