Un meeting de Trump interrompu par des manifestants

Les militants du mouvement «Black Lives Matter», qui dénonce les violences policières contre les noirs, ont interrompu le candidat à la primaire républicaine pendant son discours. [TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La tension monte à la veille du «Super Tuesday». Le meeting du candidat Donald Trump à Radford en Virginie a été interrompu par des manifestants tandis qu'un photographe a été violemment plaqué au sol par le service de sécurité. 

La vingtaine de militants du mouvement «Black Lives Matter», qui dénonce les violences policières contre les noirs, est parvenue à s’introduire dans la salle, scandant des slogans. Donald Trump a été contraint d’interrompre son discours jusqu'à ce que les manifestants soient escortés, sous les huées du public, jusqu’à la sortie.

A lire aussi : L'ancien président mexicain compare Donald Trump à Hitler

Lors de ce même meeting, un photographe du magazine Time, Christopher Morris, a été violemment plaqué au sol par un agent du Secret Service, le service de protection des personnalités. A la suite d’un échange verbal musclé entre les deux hommes, l’agent aurait saisi le photographe à la gorge avant de le plaquer au sol. Le photographe a ensuite été conduit à l’extérieur de la salle.

Une vidéo postée sur Twitter montre Christopher Morris se débattre alors qu’il est encore à terre. Lorsqu’il se relève, il accuse l’agent de l’avoir étranglé. «Je suis sorti d’un mètre et demi de la zone presse et il m’a attrapé au coup et a commencé à m’étrangler et me jeter au sol», a-t-il commenté sur CNN. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles