Etats-Unis : elle est "soufflée" par un jet venant de ses toilettes

La victime réclame plus de 220 000 euros de dommages-intérêts. La victime réclame plus de 220 000 euros de dommages-intérêts. [© dirtyboxface (Flickr)]

Une Américaine dit être en stress post-traumatique depuis qu'un puissant jet d'excréments est sorti tout droit de ses toilettes. Elle a décidé de porter plainte.

Le fait divers remonte à novembre 2014, mais l'histoire n'a été dévoilée que le 11 mars par la radio locale FOX 45. Angela Wright pénètre dans la salle de bain de son pavillon, situé dans la banlieue de Baltimore, au nord-est des Etats-Unis. Elle remarque que le contenu de ses toilettes se vide, alors même qu'elle n'avait pas actionné la chasse d'eau. Elle se lève et jette un coup d'oeil aux W.C. C'est alors qu'elle est projetée en l'air par un puissant jet d'excréments venu de la tuyauterie. Elle a même été blessée par la puissance du souffle.

"J'étais couverte de matières fécales"

Au moment de l'incident, les canalisations de la voisine étaient nettoyées au jet d'eau à haute pression par les employés municipaux. "J'étais couverte de matières fécales", s'est indignée Angela Wright au micro de la radio locale. Selon son avocat, Louis Glick, la victime souffre d'un énorme stress post-traumatique et suit un traitement médical depuis cette mésaventure.

Le geyser tout droit sorti des toilettes a non seulement marqué à vie la conscience de la victime, mais également ruiné sa salle de bains. "Nous avons estimé les dégâts à plus de 12 000 euros", a estimé l'avocat, non sans rappeler que ce n'était pas la première fois : l'incident s'était déjà produit en août 2014, mais la propriétaire des lieux d'aisance n'était pas sur le trône cette fois-ci.

Angela Wright a décidé de poursuivre le maire, le conseil municipal ainsi que des entrepreneurs immobiliers. Son avocat exige plus de 220 000 euros "pour l'immense préjudice physique et moral" subi par sa cliente.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles