Daesh revendique les attentats de Bruxelles

Des policiers près de la station de métro Maelbeek à Bruxelles le 22 mars 2016 [PHILIPPE HUGUEN / AFP] Le communiqué de Daesh évoque une "cellule secrète des soldats du califat". [PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Daesh a revendiqué dans un communiqué mis en ligne en arabe et en français les attentats de Bruxelles qui ont fait mardi une trentaine de morts et plus de 200 blessés.

"Une cellule secrète des soldats du califat (...) s'est élancée en direction de la Belgique croisée", affirme le texte accusant ce pays de n'avoir "cessé de combattre l'islam et les musulmans". Les assaillants portaient des ceintures explosives, des bombes et des fusils mitrailleurs, précise le groupe terroriste. 

Daesh profite également de ce communiqué pour menacer les pays de la coalition, leur promettant "des jours bien sombres". 

A lire aussi : Photo : un jeune réfugié syrien brandit une pancarte "pardon pour Bruxelles"

Un peu plus tôt, l'agence Aamaq, liée au groupe jihadiste, avait affirmé que Daesh était responsable des attentats. "Des combattants de l'État islamique ont mené une série d'attentats à l'aide de ceintures et d'engins explosifs mardi, prenant pour cible un aéroport et une station de métro dans le centre de la capitale belge Bruxelles, un pays participant à la coalition internationale", soulignait l'agence. "Les combattants ont ouvert le feu à l'intérieur de l'aéroport de Zaventem, avant que plusieurs d'entre eux ne déclenchent leurs ceintures explosives tandis qu'un (...) martyr faisait détoner sa ceinture explosive dans la station métro de Maelbeek", détaillait Aamaq qui a publié l'information en arabe et en anglais.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles