Air Cocaïne : Christophe Naudin reste en prison

Le Français encourt 10 à 15 ans de prison pour association de malfaiteurs et trafic de migrants. [ERIKA SANTELICES / AFP]

Au terme d'une audience de plus de huit heures, la justice dominicaine a décidé de maintenir le Français Christophe Naudin en détention provisoire.

Le criminologue et expert en sécurité aérienne avait été extradé début mars d'Egypte vers Saint-Domingue, qui avait émis un mandat d'arrêt à son encontre pour sa participation à l'évasion des pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue dans l'affaire dite «Air Cocaïne».

Les juges dominicains examinaient son pourvoi en appel. Il a été rejeté par deux des trois juges d'un tribunal local. «J'ai assisté au réquisitoire d'un procureur de la République qui n'a apporté aucun argument juridique en réponse» à ceux présentés par la défense pour contester l'extradition, a déploré son avocat, Me Frank Berton.

Un client «bouc émissaire»

«C'est un abus de pouvoir car je suis totalement innocent et ici on utilise la prison comme un moyen de pression», dénoncé en espagnol Christophe Naudin à la sortie de l'audience. «On est dans un combat politique et non juridique», a fustigé Me Berton, qualifiant son client de «bouc émissaire» payant pour l'évasion des pilotes.

Le Français encourt 10 à 15 ans de prison pour association de malfaiteurs et trafic de migrants. Il avait été placé dès son arrivée en détention provisoire pour trois mois. Son conseil a annoncé qu’il allait se pourvoir en cassation, une procédure qui devrait prendre encore six mois et pendant laquelle Christophe Naudin devrait rester en prison.

L'affaire suit son cours

La condamnation de Pascal Fauret et Bruno Odos a été confirmée en appel le 11 février par la justice dominicaine. Les deux autres Français arrêtés dans cette affaire et restés sur l'île attendent encore de savoir si leur peine, 20 ans de prison également, sera maintenue.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles