Vidéo : les propos obscènes de Trump sur les femmes

Un tournant dans la campagne présidentielle américaine ? La diffusion d'une conversation privée de Donald Trump datant de 2005 dans laquelle il y décrit en termes crus et dégradants ses techniques de drague a fait l'effet d'une bombe aux Etats-Unis.

Le Washington Post a obtenu une bande vidéo où l'on entend Donald Trump, alors homme d'affaires et vedette de télévision, converser avec un présentateur de l'émission «Access Hollywood». Les deux hommes sont invisibles, dans un car, mais leurs micros sont branchés et leurs propos enregistrés.

Le magnat raconte ainsi sa tentative infructueuse de séduire une femme, dont le nom n'est pas connu. «J'ai essayé mais j'ai échoué, je l'admets», dit Donald Trump. «J'ai essayé de la baiser, elle était mariée», ajoute-t-il, décrivant avec vulgarité l'apparence physique de la femme désirée, coupable depuis selon lui d'avoir eu depuis recours à de la chirurgie mamaire.

A lire aussi : Le sort d'une ancienne Miss Univers pourrait peser sur le résultat de la présidentielle américaine

«Quand on est une star, elles nous laissent faire»

«Quand on est une star, elles nous laissent faire. On fait tout ce qu'on veut», lance aussi Donald Trump au présentateur. Un pouvoir qui inclut, selon le candidat à la Maison Blanche, la possibilité de les «attraper par la chatte» poursuit-il dans des termes particuliérement crus.

La conversation continue, puis les deux hommes semblent apercevoir une actrice qui les attend à l'extérieur du car, Arianne Zucker. «Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je l'embrasse», dit Donald Trump. «Je suis automatiquement attiré par les belles... je les embrasse tout de suite, comme un aimant. Je les embrasse, je n'attends même pas».

A lire aussi : Donald Trump attaqué sur ses impôts

La révélation de cette vidéo intervient à 48 heures du deuxième débat présidentiel contre Hillary Clinton, à un moment crucial de la campagne où le républicain tente justement de remonter sa cote auprès des électrices. Quelques minutes après la publication de l'article, le candidat républicain a publié un communiqué et exprimé de rarissimes regrets.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles