Des touristes soumis à une «marche de la honte» en Indonésie

Les touristes australiens sont accusés d'avoir volé une bicyclette. [Capture d'écran Facebook Gili Trawangan, Meno, Air]

Deux touristes australiens accusés d'avoir dérobé une bicyclette sur une île touristique en Indonésie ont été contraints à une «marche de la honte» en public avec une pancarte autour du cou où l'on pouvait lire «je suis un voleur», a indiqué mardi un responsable local.

L'homme et la femme auraient volé le vélo il y a une dizaine de jours à Gili Trawangan, une petite île populaire non loin de Bali. Les images de leur punition ont ensuite été largement diffusées sur les réseaux sociaux. 

A lire aussi : Vidéo : un célèbre youtubeur débarqué d'un avion après avoir parlé arabe avec sa mère

Les deux Australiens ont volé une bicyclette dans un hôtel

Auparavant, des enregistrements d'une caméra de surveillance ont montré les deux Australiens en train de voler une bicyclette dans un hôtel, a déclaré à l'AFP le chef du village, Muhamad Taufik. Le gérant de l'hôtel a signalé l'incident aux autorités, et les deux suspects ont été interpellés le lendemain, a-t-il ajouté.

«Nous les avons interrogés et nous nous sommes mis d'accord pour les exhiber autour de l'île, puis les avons contraints à quitter Gili», a encore dit le chef du village. Ces Australiens étaient cette année les premiers étrangers obligés à effectuer une «marche de la honte» sur l'île de Gili Trawangan. Des Indonésiens interpellés pour vol ont aussi été contraints à cette sanction humiliante, en théorie interdite par la législation indonésienne.

«La marche de la honte est une réglementation dans notre village. Je ne sais pas si la police va les inculper maintenant, mais ce qui compte pour moi, c'est qu'ils soient partis», a encore dit M. Taufik en parlent des deux touristes australiens. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles