Manifestation contre l’investiture de Trump : un million de femmes attendues

Une femme lors d'une manifestation contre Donald Trump, le 19 novembre, à New York.[KENA BETANCUR / AFP]

Plusieurs groupes féministes vont se réunir à Washington et dans le monde pour manifester, ensemble, contre la présidence de Donald Trump. Le rendez-vous est fixé le 21 janvier, au lendemain de son investiture.

Au total, ce rasssemblement pourrait réunir un million de femmes à travers le monde - une manifestation est organisée notamment à Paris samedi 21 janvier. Tout a commencé sur les réseaux sociaux, quand Teresa Shook, une avocate à la retraite vivant à Hawaï, encore sous le choc de la victoire de Donald Trump, suggère sur Facebook de marcher contre le président, en réaction à ses propos sexistes. Le mot a atterri sur Pantsuit Nation, un groupe qui soutient Hillary Clinton. Internet a fait le reste.

A lire aussi : Donald Trump s'en prend à une icône des droits civiques

De mouvement exclusivement féministe, il s'est transformé en un joyeux mélange de deux-cents groupes qui défendent des problématiques progressistes. Pêle-mêle, ils défendent l'avortement légal, les droits des détenus, l'environnement, les droits de vote, la presse libre, des soins médicaux abordables, la sécurité des armes, l'augmentation du minimum salarial, l'égalité entre les Blancs et les minorités, entre les femmes et les hommes. Mais qu'importe. Ils veulent afficher, avec un chapeau rose sur la tête, leur profond désaccord avec le magnat de l'immobilier.

«Une marche de cette ampleur, avec cette variété de revendications n'a jamais existé», a indiqué Kaylin Whittingham, présidente de l'association des avocates noires. L'évènement principal aura lieu à Washington, mais quelque trois-cents marches des femmes sont organisées dans tous les états et dans trente autres pays, selon l'organisatrice Linda Sarsour.

Milliers de personnes attendues

Selon le quotidien britannique The Guardian, ce rassemblement pourrait bien devenir le plus large de l'histoire américaine. Des centaines de milliers de personnes sont attendues. Jusqu'à présent, ce sont les rassemblements contre la guerre du Vietnam et des droits civiques qui ont réuni le plus de personnes, près d'un demi-million. Le soutien affiché de plusieurs célébrités, Scarlett Johansson, America Ferrera, Uzo Aduba et Katy Perry, va aussi contribuer à faire grandir ses rangs.

Les hommes sont bien entendu les bienvenus. Jon O'Brien, dont l'association Catholics For Choice participe à cette marche, en est la preuve. «Il y aura tous les styles. Blanc, Noir, LGBT, hétérosexuel, démocrate, républicain modéré, riche, pauvre : en d'autres mots, l'Amérique.»

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles