Trump autorise la pollution des cours d’eau pour relancer le charbon

Donald Trump soutient l'industrie minière, même si elle reste très polluante.[TIMOTHY A. CLARY / AFP]

Donald Trump et le Congrès, en révoquant un arrêté de Barack Obama, vont permettre aux sociétés qui exploitent les mines de continuer de déverser leurs déchets toxiques dans les rivières.

Alors candidat, Trump avait promis de relancer l'industrie du charbon pour créer des emplois. Le président américain accuse Obama depuis 2014 de mener une «guerre contre le charbon» et d'être responsable de la disparition de «milliers d'emplois américains». Juste avant de quitter la Maison Blanche, le 19 décembre, l'ancien président avait adopté une réglementation pour limiter le versement des déchets des mines dans les cours d'eau.

A lire aussi : Décret anti-immigration : Obama sort de son silence

Un peu plus d'un mois après, elle disparaît, renversée par le Sénat et la Chambre des représentants, tous deux à majorité républicaine. La «Steam Protection Rule» a donc été annulée, grâce au Congressional Review Act (CRA), qui permet au Congrès d'invalider une règle votée après le 30 mai dernier, avec une simple majorité. Le même procédé utilisé mercredi dernier pour annuler une règle anti-corruption adoptée sous Obama.

Les sociétés qui exploitent les mines dans les montagnes des Appalaches, vont pouvoir continuer de déverser des déchets contaminés par des métaux lourds et toxiques dans les rivières. C'est un grave problème pour l'environnement. Selon un récent rapport de l'ONG Appalachian Voices, cette technique est responsable de la destruction de cinq cents montagnes et de la contamination de plus de 2.000 kilomètres de cours d'eau dans le massif.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles