Trump défend sa politique de «bon sens» sur l'immigration

«Nous ne pouvons pas laisser les mauvaises personnes entrer» aux Etats-Unis, a expliqué le milliardaire.[Mandel Ngan / AFP]

Donald Trump a accueilli lundi Justin Trudeau à la Maison Blanche, une rencontre délicate pour le jeune Premier ministre canadien qui espère esquisser un compromis sur le libre-échange mais aussi faire entendre sa différence, du climat à l'immigration.

«Je suis très heureux d'être ici aujourd'hui avec le Premier ministre Trudeau dont je connaissais le père (Pierre Elliott Trudeau, ancien Premier ministre du Canada, NDLR) pour lequel j'avais beaucoup de respect», a déclaré le président septuagénaire au début d'une table ronde centrée sur la place des femmes en entreprise à laquelle assisatait sa fille Ivanka Trump, assise à la gauche du dirigeant canadien et en face de son père.

A lire aussi : Ivanka Trump en pleine lumière lors de la visite de Justin Trudeau

Le président américain a défendu sa politique de «bon sens» en matière d'immigration, lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre canadien qui, lui, s'est engagé à poursuivre une politique d'ouverture sur les réfugiés. «Nous ne pouvons pas laisser les mauvaises personnes entrer» aux Etats-Unis, a expliqué le milliardaire. «Je ne laisserai pas ceci arriver sous mon administration. Les gens, les citoyens de notre pays veulent cela (...). C'est une posture de bon sens.»

La Corée du Nord en ligne de mire

Le président américain Donald Trump a par ailleurs promis de répondre «très fortement» aux essais de missiles de la Corée du Nord, après l'annonce la veille par Pyongyang d'un tir d'essai réussi de nouveau missile balistique. «La Corée du Nord est bien sûr un gros, gros problème. Nous nous en occuperons très fortement». Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir dans la soirée à ce sujet.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles