Justin Trudeau remporte la bataille des poignées de main contre Donald Trump

A contrario du Premier ministre japonais Shinzo Abe qui s’était fait littéralement broyer la main par Donald Trump lors d’une récente visite diplomatique aux Etats-Unis, Justin Trudeau s’est montré à son avantage dans le même exercice face au nouveau locataire de la Maison Blanche.

En visite chez son voisin américain lundi 13 février, le Premier ministre canadien a tenu bon face à la poignée de main réputée dévastatrice de Trump. Mieux que cela, Trudeau est parvenu à imprimer son style, donnant ainsi la cadence à un geste fruste qui jusque-là semblait être l’apanage du Républicain. Le tout en conservant une posture on ne peut plus droite.

A lire aussi : Au Saturday Night Live, on se moque de l'administration Trump

Car avant Shinzo Abe, Rex Tillerson, secrétaire d’Etat, Mike Pence, vice-président des Etats-Unis, Neil Gorsuch, juge de la Cour Suprême, ou encore Mitt Romney, candidat républicain à l’élection présidentielle américaine en 2012, avaient fait les frais de la rudesse de la main de droite du milliardaire. Et ce, pendant d’interminables secondes.

En la personne de Justin Trudeau, pugiliste émérite aux muscles saillants, Donald Trump semble désormais avoir trouvé son maître.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles