Victimes françaises à Londres : une enquête a été ouverte

Jean-Yves Le Drian a annoncé qu'il y avait quatre blessés français parmi les victimes.

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête après l'attentat meurtrier dans le coeur de Londres, dans lequel un Français est mort et sept autres blessés.

L'ouverture de cette enquête, pour «tentatives d'assassinats en lien avec une entreprise terroriste», est une procédure habituelle en raison de la présence de Français victimes d'un acte terroriste à l'étranger.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a fait état, «côté français», d'«un mort et sept personnes hospitalisées, dont quatre dans un état grave». «Un compatriote est toujours porté disparu à ce moment», a-t-il ajouté. Cette nouvelle attaque a fait au total au moins sept morts et une cinquantaine de blessés dans la capitale britannique dans la nuit de samedi à dimanche. Les services de santé britanniques ont par ailleurs indiqué que 21 blessés était dans un état critique. 

Une procédure déjà utilisée

Les investigations ont été confiées à la Sous-direction antiterroriste (Sdat) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une enquête similaire avait été ouverte au lendemain de l'attentat du 22 mars devant le Parlement de Londres.

Trois lycéens bretons en voyage scolaire avaient été blessés sur le pont de Westminster dans cette attentat revendiqué par Daesh et qui avait fait cinq morts.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles