L'argentier du Vatican inculpé pour pédophilie

Le cardinal australien George Pell, inculpé pour de multiples sévices sexuels sur enfants en Australie, le 31 mars 2015 [Andreas SOLARO / AFP/Archives] Le cardinal australien George Pell, inculpé pour de multiples sévices sexuels sur enfants en Australie, le 31 mars 2015 [Andreas SOLARO / AFP/Archives]

L'argentier du Vatican, le cardinal australien George Pell, a été inculpé jeudi pour de multiples sévices sexuels sur enfants en Australie.

George Pell, le plus haut responsable catholique d'Australie, avait été interrogé à Rome par la police australienne en octobre dernier à cause d'accusations de pédophilie qu'il nie. «La police de Victoria a inculpé George Pell pour des délits d'agressions sexuelles anciennes», a déclaré à la presse le commissaire adjoint Shane Patton. «Il y a de nombreux plaignants liés à ces accusations».

L'argentier du Vatican, le cardinal australien George Pell, le 3 mars  2016 à Rome [ANDREAS SOLARO / AFP/Archives]
L'argentier du Vatican, le cardinal australien George Pell, le 3 mars 2016 à Rome. [ANDREAS SOLARO / AFP/Archives]

Selon M. Patton, l'ecclésiastique de 76 ans a été inculpé avec citation à comparaître. Il doit se présenter le 18 juillet devant le tribunal de première instance de Melbourne pour y être entendu.  Le policier n'a voulu répondre à aucune question, soulignant la nécessité de préserver l'intégrité de la procédure judiciaire.

Les accusations contre le cardinal Pell ont émergé à la fin d'une longue enquête portant sur les réponses institutionnelles apportées en Australie aux abus sexuels commis sur des enfants, demandée par le gouvernement en 2012. Le cardinal Pell avait été entendu trois fois dans ce cadre et a reconnu devant la commission d'enquête avoir «failli» dans sa gestion des prêtres pédophiles dans l'Etat de Victoria dans les années 1970.

L'ecclésiastique avait été ordonné prêtre en 1966 à Rome, avant de revenir en Australie en 1971 où il avait gravi les échelons de la hiérarchie catholique. Il avait été choisi en 2014 par le pape François pour mettre davantage de transparence dans les finances du Vatican.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles