Vol MH370 : «inconcevable» que l’épave de l'avion n’ait pas été retrouvée, selon un rapport

Pour l’Agence australienne de sécurité des transports (ATSB) il «est presque inconcevable» qu'un avion puisse se volatiliser de la sorte. [Photo d'illustration / CC Caribb]

Dans un rapport rendu public mardi 3 octobre, des experts australiens estiment qu’il est «inconcevable» que l’épave du vol MH370 de la Malaysia Airlines n’ait toujours pas été retrouvée.

Le mystère entourant cet avion disparu en 2014 avec 239 personnes à son bord, dont quatre Français, et qui était parti de Kuala Lumpur (Malaisie) pour rallier Pékin (Chine), s’épaissit donc un peu plus encore.

Comme le souligne la BBC, qui relaye les travaux de l’Agence australienne de sécurité des transports (ATSB), la recherche de l’épave a pris fin en janvier dernier après 1 046 jours, sans aucun résultat probant à ce jour.   

Dans leur rapport final, si les experts indiquent d’abord «profondément regretter» que l’avion n’ait pas été retrouvé, ils soulignent surtout «qu’il est certainement inacceptable qu’à l’ère de l'aviation moderne, où 10 millions de passagers prennent l’avion tous les jours» de ne pas savoir avec certitude ce qu’est devenu l’un de ces appareils.

L’un des plus grands mystères de l’histoire de l’aviation civile

L'ATSB reconnaît en outre que les recherches, menées dans une zone de 120.000 kilomètres carrés dans le sud de l’océan Indien, un record, ont été rendues très compliquées par le peu d'informations disponibles comme les données sur les performances de l'appareil et les communications satellites.

«Les raisons de la perte du MH370 ne peuvent pas être établies avec certitude tant que l'avion n'est pas retrouvé» insistent les experts alors que cette disparition reste l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile. Jusqu’à présent seuls trois débris issus du vol ont été retrouvés, dont un morceau d'aile de deux mètres identifié comme un flaperon.

Des théories en cascade

Dans le même temps, les théories sur les raisons de cette disparition n’ont cessé de se multiplier, allant du suicide du pilote au détournement ordonné par la Russie en passant par les Etats-Unis qui auraient abattu l’appareil au large de l’île de Diego Garcia.

Les spéculations les plus folles vont jusqu’à dire qu’il s’agit d’un coup des extraterrestres ou de la CIA ou de la Corée du Nord voire du Kazakhstan ou du Pakistan. Toutes ont été émises sans la moindre preuve.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles