Mystère du sous-marin danois : des vidéos de femmes décapitées retrouvées sur un disque dur de Peter Madsen

S’il a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, l’ingénieur voit peu à peu l’étau se resserrer autour de lui.[AFP]

Suspect numéro 1 dans l’atroce meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall, le concepteur danois de sous-marins Peter Madsen fait face à une découverte à charge.

Plusieurs films de décapitation de femmes ont en effet été retrouvées sur un disque dur dans son atelier. Des vidéos fétichistes atroces où les victimes sont torturées, décapitées puis brûlées. «Ce disque ne m’appartient pas», a indiqué Madsen aux enquêteurs.

S’il a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, l’ingénieur voit peu à peu l’étau se resserrer autour de lui. Le 10 août dernier, cet inventeur autodidacte de 46 ans, avait embarqué sur l’UC3 Nautilus, sous-marin qu’il a construit, avec Kim Wall une journaliste suédoise. Le tronc décapité et démembré de la jeune femme âgée de 30 ans avait été découvert le 21 août non-loin de Copenhague. Rapidement soupçonné, Peter Madsen a depuis son arrestation livré différentes versions aux policiers qui l’ont interrogée.

L’avocat de la famille de Kim Wall estime lui que Madsen aurait tué la Suédoise pour satisfaire un fantasme sexuel. Les causes de la mort de la jeune femme restent inconnues et des restes de sa dépouille n’ont toujours pas été retrouvées.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles