Macron demande à Rohani de «faire pression» sur Damas pour arrêter les attaques

Emmanuel Macron et son homologue iranien Hassan Rohani se sont entretenus lors d'un échange téléphonique. [LUDOVIC MARIN / AFP]

Ce dimanche 4 mars, à l'occasion d'un entretien téléphonique, Emmanuel Macron a demandé à son homologue iranien Hassan Rohani «d'exercer les pressions nécessaires» sur le régime syrien afin de mettre fin aux attaques contre les civils de la Ghouta orientale. 

Le président français a également exigé de «permettre l'accès humanitaire et [d']évacuer les cas médicaux critiques», peut-on lire dans un communiqué publié par l'Elysée. Suite à cet échange, les deux dirigeants se seraient accordés pour «rendre effectif le cessez-le-feu», une résolution dont ils discuteront de «l'avancée concrète» au cours de la semaine prochaine.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian évoquera à nouveau l'ensemble de ces questions lors de sa visite à Téhéran ce lundi 5 mars. 

Malgré une trêve humanitaire quotidienne de cinq heures décrétée ce mardi 27 février, les raids aériens et les tirs se poursuivent sur la population de la Ghouta. Ce dimanche, les forces syriennes avaient repris plus d'un quart de cette enclave rebelle après quinze jours de bombardements. Des centaines de civils ont été contraints de fuir en direction de l'Ouest. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles