Egypte : des élections gagnées d'avance pour Sissi

Le président Abdel Fattah al-Sissi est le seul candidat sérieux à sa propre succession. Le président Abdel Fattah al-Sissi est le seul candidat sérieux à sa propre succession.[Khaled DESOUKI / AFP]

Les bureaux de vote ont ouvert lundi à 9h (7h GMT) en Egypte. Les 60 millions d’électeurs égyptiens sont appelés aux urnes à partir de ce lundi 26 mars et jusqu’à mercredi.

Ils devraient selon toute vraisemblance offrir un nouveau mandat de quatre ans au président sortant Abdel Fattah al-Sissi. Tous les candidats d’oppositions ont en effet renoncé à se présenter, plusieurs ayant été emprisonnés. 

Le dernier rival du dirigeant encore en lice, Moussa Mostafa Moussa, inconnu du grand public, est en réalité l’un de ses plus fidèles soutiens, et ne reste dans la course que pour lui éviter de se lancer seul. 

Dans ce contexte, seule la participation fait encore l’objet d’une incertitude. Lors du précédent scrutin, en 2014, elle ne s’élevait qu’à 37% au bout de deux jours de vote, si bien que les autorités avaient décidé d’ouvrir les bureaux pour une troisième journée. Abdel Fattah al-Sissi avait obtenu 96,9% des voix. 

Le militaire est en effet perçu comme l’artisan du retour au calme du pays après la période agitée qui avait suivi la révolution de 2011. Sa popularité s’est néanmoins érodée au cours des derniers mois, du fait de la crise économique et de la persistance des attentats jihadistes, qui se répètent malgré le durcissement du régime. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles