Syrie : 26 combattants prorégime tués

Les bombardements «probablement israéliens» sur la Brigade 47, une base militaire dans la province centrale de Hama, ont tué 26 combattants prorégime, a précisé l'Observatoire.[AFP]

Au moins 26 combattants prorégime, en «majorité» des Iraniens, ont été tués par les missiles qui ont visé dimanche soir des positions militaires du pouvoir syrien de Bachar al-Assad, a indiqué lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les médias étatiques syriens avaient dénoncé dimanche soir une «nouvelle agression» sans en identifier les auteurs, assurant que des «missiles ennemis» avaient visé «des positions militaires dans les provinces de Hama et d'Alep».

Les bombardements «probablement israéliens» sur la Brigade 47, une base militaire dans la province centrale de Hama, ont tué 26 combattants prorégime, a précisé lundi matin l'OSDH. «Au moins 26 combattants ont été tués, dont quatre syriens. Les autres sont des combattants de nationalités étrangères, avec une écrasante majorité d'Iraniens», a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

«De par la nature des cibles, il s'agit probablement de bombardements israéliens», a-t-il précisé, ajoutant que pour l'aéroport militaire touché dans la province d'Alep (nord) ou pour la Brigade 47, ce sont «des entrepôts de missiles sol-sol qui ont été visés».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles