Il tue son passager puis l'installe à la place du conducteur pour l'accuser

Condamné à quarante mois de prison, dont trente fermes, l'accusé n'a plus le droit de conduire durant cinq ans (photo d'illustration). [Philippe HUGUEN / AFP]

Dans la nuit du 29 au 30 janvier 2016, un terrible accident de voiture avait coûté la vie à un jeune papa. Une voiture avait percuté un poteau, avant de partir en tonneaux et de terminer sa chute sur le toit.

Les faits s'étaient produits entre Nieuwmoer et Wuustwezel, en Belgique, relaye Sud info.

La victime, Philippe Nijs, 33 ans, originaire de Wuustwezel, avait été retrouvée par les secouristes sur le siège conducteur, mais une brève analyse de la scène avait permis aux enquêteurs de déterminer que le jeune homme n’était pas au volant au moment de l’accident.

Il aurait pu être sauvé

Cette nuit-là, son ami Xavier, le conducteur, avait pris la fuite, après avoir déplacé Philippe, son passager, sans se soucier de ses blessures. Il avait ensuite parcouru cinq kilomètres à pieds jusqu’à la maison de son frère, et avait expliqué s'être blessé dans une chute. Le véhicule accidenté avait été retrouvé par une patrouille de police deux heures après l’accident.

Malheureusement, il était déjà trop tard pour la victime. L'enquête a permis de mettre en évidence que Philippe aurait pu être sauvé si son ami avait immédiatement contacté les urgences.

Condamné à quarante mois de prison, dont trente fermes, l'accusé n'a plus le droit de conduire durant cinq ans, et a reçu une amende de 6.000 euros.

Une nouvelle condamnation ce jeudi 

Plus de deux ans après le drame, un nouvel individu vient d’être condamné dans cette affaire ce jeudi. A en croire le Laatste Nieuws, une jeune femme du nom de Miranda G. a été condamnée à une peine de prison d’un an avec sursis. Ce soir-là, elle avait reçu un coup de téléphone de Xavier. Bien qu'elle assure ne pas avoir entendu grand chose, elle avait toutefois compris le terme «Berkenbeek», nom d’une entreprise située juste à côté du lieu de l’accident.

La jeune femme s’était rendue sur place, avait vu la voiture accidentée avec la victime, et était repartie. Elle a déclaré avoir agi de la sorte pour ne pas être impliquée.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles