Les deux Britanniques dans un état critique ont été exposés à l'agent innervant Novichok

Les deux malades ont été trouvés inconscients par les secours à leur domicile de Muggleton Road.[Geoff CADDICK / AFP]

Deux Britanniques retrouvés dans un état critique à une quinzaine de kilomètres de la ville où un ancien agent double russe et sa fille ont été empoisonnés en mars ont été exposés au même agent innervant, le Novichok, a annoncé mercredi soir la police britannique.

«Ce soir nous avons reçu des résultats d'analyse (...) qui montrent que les deux personnes ont été exposées à l'agent innervant Novichok», a déclaré à la presse Neil Basu, chef du contre-terrorisme britannique.

Les deux malades ont été trouvés inconscients par les secours à leur domicile de Muggleton Road. La police a d'abord évoqué un incident lié à l'héroïne ou au crack, mais elle a depuis précisé que des tests étaient menés pour déterminer la nature de la substance en cause.

Tout le monde a en tête l'incident de Salisbury, à une quinzaine de kilomètres de là, lorsque l'ex-espion russe Sergueï Skripal, 66 ans et sa fille Ioulia, 33 ans ont été retrouvés le 4 mars inconscients, empoisonnés à l'aide d'un agent innervant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles