Belgique : l’ouverture d’une plage naturiste remise en question par la présence d’un oiseau rare

La Fédération belge de Naturisme avait jeté son dévolu sur une plage déserte, à Westende.[NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP]

Alors que l’ouverture d’une plage naturiste était à l’étude sur la côte belge, la présence d’un oiseau rare pourrait remettre en question le projet.

Comme le rapporte la presse belge, la Fédération belge de Naturisme souhaitait l’ouverture de cette plage en raison de l’immense succès de la plage naturiste de Bredene. Dès lors, ce deuxième espace réservé aurait permis de désengorger le premier.

La zone visée était même toute trouvée, puisque la Fédération avait jeté son dévolu sur une plage déserte, à Westende, à vingt kilomètres de celle de Bredene. Un lieu idéal, isolé et assez discret pour la pratique du naturisme. Pourtant, le projet pourrait être très prochainement abandonné.

Ainsi, les spécialistes de l’Agence flamande pour la nature et les forêts (ANB), interrogés sur le sujet par la ministre flamande de l’Environnement, estiment que l’activité sexuelle des naturistes dans les dunes pourrait menacer la végétation de la zone, et surtout à la présence d’une alouette huppée très rare, qui ne vit que dans la région.

Un adversaire de taille donc pour les naturistes qui ne cachent pas leur déception. A leurs yeux, les personnes pratiquant des actes sexuels dans les dunes, qui bien souvent laissent des déchets sur la zone, ne sont pas de vrais naturistes. «Pourquoi ne pas mettre des clôtures autour des dunes et imposer des amendes ?» demande Koen Meulemans, membre de la Fédération belge de Naturisme.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles