Ecosse : le golf de Donald Trump menace une zone protégée

La construction d'un nouveau terrain de golf dans le complexe appartenant à Donald Trump menace grandement l'écosystème de la zone protégé sur lequel il repose [ANDY BUCHANAN / AFP]

Les dunes mouvantes d'Aberdeenshire en Ecosse, choisies par Donald Trump pour y installer un nouveau terrain de golf, ont été «partiellement détruites» par les travaux de construction, selon un rapport tenu secret.

L'organisme chargé de la gestion du patrimoine naturel en Ecosse, la Scottish Natural Heritage, admet désormais les sérieux dommages causés depuis 2012 et l'ouverture du parcours de golf «Trump International Golf Links», aux dunes de «Foveran Links», une zone protégée située au nord d'Aberdeen, la troisième ville d'Ecosse. 

Le rapport, établi en 2016, encore jamais révélé, note que les travaux de terrassement et d'irrigation ainsi que la plantation des arbres et de la pelouse du green ont gravement affecté la morphologie naturelle des dunes et interféré avec son développement naturel.

Un rapport qui arrive à point nommé, quelques jours seulement après que la société du président américain ait requis un permis de construire pour 500 maisons, 50 cottages, un centre sportif, un centre commercial et un centre d'équitation au sein du domaine dans le cadre d'une expansion de 150 millions de livres. Les fils du président, Donald Jr. et Eric, désormais à la tête de l'entreprise, se sont défendus en mettant en avant la création de 2 000 emplois dans l'Aberdeenshire pendant la construction, et près de 300 emplois permanents.

Si la société «Trump International» continue de défendre son projet, avançant également une méthodologie «félicitée» en ce qui concerne le respect des clauses environnementales, le fragile écosystème de dunes mouvantes serait désormais «réduits en fragments», selon le rapport. 

aberdeen_trump_golf.jpg

© Michal Wachucik / AFP

Au point de perdre sa qualification de zone protégée : «Ces documents montrent que des dégâts considérables ont été causés à Foveran Links, et qu'il est très peu probable qu'il conserve son statut de SSI (site d'intérêt scientifique particulier)», soit sa qualification en «zone protégée», rapporte au Guardian Bob Ward, du Grantham Research Institute sur les changements climatiques et l'environnement. 

A la mi-juillet, des milliers de personnes avaient défilé dans les rues d'Édimbourg, mais aussi autour de son domaine d'Aberdeen, pour protester contre la venue de Donald Trump, qui achevait sa visite au Royaume-Uni. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles