Pérou : la justice refuse la mise en liberté de Fujimori

Des partisans d'Alberto Fujimori rassemblés devant la clinique où l'ancien président péruvien a été hospitalisé, le 3 octobre 2018 à Lima [Luka GONZALES / AFP/Archives] Des partisans d'Alberto Fujimori rassemblés devant la clinique où l'ancien président péruvien a été hospitalisé, le 3 octobre 2018 à Lima [Luka GONZALES / AFP/Archives]

La justice péruvienne a rejeté vendredi une demande de mise en liberté de l'ancien président Alberto Fujimori, dont la grâce a été annulée, le temps que l'appel de cette décision soit examiné.

Un magistrat "a déclaré injustifiée la demande de suspension des effets de la décision contestée", a indiqué sur Twitter le pouvoir judiciaire.

La Cour suprême a annulé mercredi la grâce qui avait été accordée fin 2017 à Alberto Fujimori, 80 ans, condamné pour crimes contre l'humanité, et a ordonné son arrestation. L'ancien président avait été hospitalisé quelques heures après cette décision.

Alberto Fujimori [Anella RETA / AFP]
Alberto Fujimori

Invoquant l'âge "avancé" de M. Fujimori, son avocat Miguel Perez avait alors formé deux recours: l'un pour contester l'annulation de la grâce et l'autre pour permettre à son client de rester en liberté pendant que la justice analyse son premier appel.

L'ancien homme fort du Pérou, hospitalisé dans une clinique de Lima, y restait vendredi sous surveillance policière, considéré comme un "détenu".

La Cour suprême a accepté vendredi d'examiner l'appel contre l'annulation de la grâce, ordonnant à Miguel Perez d'étayer son recours dans un délai maximal de cinq jours, sous peine de le voir rejeté.

Alberto Fujimori, président de 1990 à 2000, avait été reconnu coupable d'avoir commandité deux massacres perpétrés par un escadron de la mort en 1991-1992.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles