Venezuela : Moscou condamne l'«ingérence flagrante» des États-Unis

Le chef de la diplomatie russe a également dit que Moscou était «prêt» à tenir des consultations bilatérales avec Washington à propos du Venezuela.0[JUAN MABROMATA / AFP]

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a condamné samedi, lors d'une conversation téléphonique avec son homologue américain Mike Pompeo, l'«ingérence flagrante» et l'«influence destructrice» des États-Unis au Venezuela.

«La provocation et l'influence extérieure destructrice, même sous le prétexte hypocrite de l'aide humanitaire, n'ont rien à voir avec le processus démocratique», a déclaré M. Lavrov, cité dans un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

M. Lavrov a condamné «les menaces américaines contre le gouvernement légitime, une ingérence flagrante dans les affaires intérieures d'un État souverain et une violation éhontée du droit international».

Le chef de la diplomatie russe a également dit que Moscou était «prêt» à tenir des consultations bilatérales avec Washington à propos du Venezuela, à conditions qu'elles «suivent strictement les principes de la Charte des Nations unies».

«Seul les Vénézuéliens ont le droit de décider de leur avenir», a-t-il ajouté.

Les deux hommes se sont également entretenus du conflit syrien, de l'Afghanistan et de la péninsule coréenne, selon le communiqué.

Juan Gaido est reconnu par une cinquantaine de pays

M. Lavrov a reçu vendredi à Moscou la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez, promettant que Moscou allait poursuivre son aide humanitaire «légitime» au pays, confronté à la pire crise politique et économique de son histoire avec hyperinflation et pénuries de produits de première nécessité.

Juan Guaido, le président social-démocrate de l'Assemblée nationale contrôlée par l'opposition, s'est autoproclamé président par intérim le 23 janvier en invoquant la Constitution.

Il a été reconnu président par intérim, est soutenu par une cinquantaine de pays mais le président Nicolas Maduro, soutenu par ses alliés parmi lesquels la Russie, a dénoncé une tentative de coup d'Etat fomentée par Washington.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles