Il ne peut payer les frais médicaux de sa femme malade, il la tue puis se suicide

Le septuagénaire a laissé un mot au shérif pour expliquer son geste. [Brendan Smialowski / AFP]

Un septuagénaire américain a tué sa femme, malade, avant de mettre fin à ses jours. Il a expliqué son geste par son incapacité à payer les frais médicaux de son épouse.

Mercredi dernier, la police de Ferndale (Etat de Washington) avait reçu un appel de Brian S. Jones leur annonçant son intention de se suicider.

Une note pour le shérif

Le régulateur du 911 avait tenté pendant plusieurs minutes de dissuader l’homme de 77 ans mais ce dernier avait raccroché, indiquant simplement avoir «écrit une note à destination du shérif avec toutes les informations et instructions». Il avait même ajouté : «nous serons dans la première chambre».

A leur arrivée sur les lieux, les secours avaient tenté d'entrer de nouveau en contact avec Brian S. Jones. Mais il était déjà trop tard : le septuagénaire avait tué son épouse d’une balle dans le dos avant de retourner l’arme contre lui et de tirer à trois reprises. Dans la maison, les forces de l’ordre ont découvert les corps du couple, étendus l’un à côté de l’autre.

Le shérif du comté a confirmé qu’une lettre écrite par Brian S. Jones avait bien été retrouvée. Dans celle-ci, l’homme évoquait les problèmes de santé de sa femme et «s’inquiétait de ne pas avoir les ressources suffisantes pour payer les factures des soins médicaux», rapporte la presse américaine.

Alors qu’une enquête est toujours en cours, le shérif a témoigné de son émotion. «C’est tellement tragique que l’un de nos aînés se trouve dans une situation de désespoir telle qu’il puisse penser que le meurtre et le suicide sont sa seule option», a-t-il ainsi souligné.

À suivre aussi

Les ressources et l'emplacement du territoire explique entre autres sa popularité auprès de Donald Trump
Etats-Unis Pourquoi le Groenland suscite-t-il toutes les convoitises ?
Le président français Emmanuel Macron s'adresse à la presse devant l'Elysée, le 22 août 2019. [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]
Diplomatie Nucléaire iranien : Macron tente une médiation avant le sommet du G7
La parcelle de plus de 60 hectares, appelée «La Montagne», est perchée sur les hauteurs du quartier de Beverly Hills.
Etats-Unis Los Angeles : une propriété mise à prix à 1 milliard de dollars vendue... 100.000 dollars

Ailleurs sur le web

Derniers articles