Le nombre de feux de forêt est plus élevé en Angola qu'en Amazonie

Une forêt du Nord-Kivu, au RD Congo (illustration).[CRÉDITPHIL MOORE / AFP]

Alors que le monde entier à les yeux tournés vers la forêt amazonienne, où le nombre d'incendies atteint un niveau record, les forêts tropicales d'Afrique centrale connaissent le même sort, dans l'indifférence générale.

Selon des données satellite fournies par la Nasa et analysées par Weather Source, le Brésil n'a enregistré ces dernières 48 heures «que» le troisième plus grand nombre d'incendies (2.127), derrière la République Démocratique du Congo (3.395) et surtout l'Angola (6.902). 

La multiplication des feux de forêt en Afrique centrale est un phénomène ancien, et ce pour les mêmes raisons qu'en Amérique du Sud. Les fermiers et braconniers allument des feux notamment pour dégager de l'espace pour l'élevage et la culture.

Une pratique répandue

Et cette pratique, que ce soit en Amérique du Sud ou en Afrique, a lieu durant la saison sèche, afin que les flammes se propagent plus rapidement.

Selon la Nasa, quelque 67.000 feux de forêt avaient été comptabilisés en Afrique centrale sur une période d'une semaine seulement au mois de juin de l'année dernière.

À suivre aussi

Pépinière au Pérou préparant des plants d'arbre pour des programmes de reforestation afin de comenser des émissions de CO2 [- / AFP/Archives]
Environnement Planter des arbres pour compenser son CO2 : une solution pas si miraculeuse
Lily, la « Greta Thunberg » thaïlandaise
Environnement Lily, la « Greta Thunberg » thaïlandaise
La carte sera mise à jour toutes les heures.
qualité de l'air Paris : la municipalité lance une cartographie de la pollution de l'air dans la capitale

Ailleurs sur le web

Derniers articles