24 mars : Sainte Catherine de Suède

Un vitrail. [AFP]

Rien ni personne ne résiste à Catherine, cette «beauté nordique», mais Catherine résiste à tout et à tous. Elle n’a qu’un seul amour, le Christ, et qu’un seul désir, se consacrer à Lui.

 

Dernière de huit enfants, son père, Ulf Gudmarson, prince de Suède, la marie contre son gré à Edgar Lydersson, invalide et grand seigneur du royaume. Persuasive, Catherine obtient qu’ils vivent comme frère et sœur. Après la mort de son époux, Catherine rejoint sa mère Brigitte à Rome, où celle-ci s’était établie depuis qu’elle était veuve, et l’assiste dans les œuvres de charité, les pèlerinages et les dévotions aux saints.

Les jeunes Romains, ayant appris son veuvage, lui font une cour effrénée. L’un d’eux lui tend même des traquenards pour la kidnapper. Quand Brigitte meurt, Catherine rapporte son corps en Suède et, sur le parcours, ce ne sont que prodiges, rassemblements de nobles et de gens simples autour du corps de cette femme dont toute l’Europe a parlé et qui a contribué au retour du pape d’Avignon à Rome. Catherine se retire au monastère de Valstena dont elle devient la supérieure. Rois et évêques, la supplient de retourner à Rome pour obtenir la canonisation de sa mère. Elle meurt le 24 mars 1381, vénérée par son peuple à l’égale de Brigitte, sa mère. Elle est invoquée contre les avortements et les inondations.

 

Pensée spirituelle de sainte Brigitte :

«Après la Bible, n’ayez rien de plus cher que la lecture de la vie des saints.»

 

Courte prière de sainte Catherine de Suède :

«Assistez-moi, ô sainte Mère de Dieu !»

 

Ephéméride du 24 mars :

En 1267, Louis IX (futur Saint-Louis, 1214-1270) réunit les chevaliers à Paris et leur fait part de son désir d’organiser la septième croisade. Le 1er juillet, le roi et les croisés partent d’Aigues-Mortes et parviennent à Tunis quinze jours plus tard. Mais la peste fait des ravages. Louis IX en est atteint et meurt le 25 août, à l’âge de 56 ans. Philippe III (1245-1285), son fils, dit «Philippe le Hardi», qui l’accompagnait, signe une trêve de dix ans avec les musulmans et revient en France avec son armée. C’est la fin des croisades. 

 

Les Saints des jours précédents

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles