Alain Delon sur Mireille Darc : «sans elle, je peux partir moi aussi»

Couple mythique du cinéma français, Mireille Darc et Alain Delon s’étaient pour la première fois retrouvés au théâtre en 2007, dans l’adaptation du film réalisé par Clint Eastwood « Sur la route de Madison ». [MARTIN BUREAU / AFP]

Mireille Darc «était la femme de ma vie» et «sans elle, je peux partir moi aussi», affirme Alain Delon dans un entretien à Paris Match, après la mort de l'actrice dans la nuit de dimanche à lundi à 79 ans.

«Aujourd'hui, je préfère avoir l'âge que j'ai plutôt que 40 ans. Je n'aurai pas beaucoup d'années à vivre sans elle, pas trop d'années à souffrir (...) Sans elle, je peux partir moi aussi», déclare l'acteur de 81 ans dans cet entretien dont l'hebdomadaire, à paraître jeudi, a diffusé des extraits.

«Elle était la femme de ma vie», confie Alain Delon à la journaliste Valérie Trierweiler. «Nous avons été si heureux ensemble (...) Elle était ma moitié. On ne se posait pas de questions, on se complétait», dit le comédien qui fut le compagnon de Mireille Darc pendant quinze ans.

«Je me dis qu'elle ne souffre plus. Ceux qui souffrent sont ceux qui restent. Ça me fait si mal ! Elle méritait tellement de vivre...», ajoute Alain Delon.

Les obsèques de l'actrice, qui avait été hospitalisée en 2016 après deux hémorragies cérébrales consécutives, se dérouleront vendredi à 11H00 en l'église Saint-Sulpice, à Paris. La cérémonie religieuse sera suivie de l'inhumation au cimetière du Montparnasse.

«Elle vous a tant aimés. Venez nombreux, je vous en prie, lui dire au revoir (...) Elle aimait par-dessus tout les fleurs blanches. Pour lui faire une dernière fois plaisir, surtout ni couronne, ni coussins, que des bouquets», peut-on lire sur le faire-part diffusé par Pascal Desprez, l'époux de Mireille Darc.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles