Les révélations chocs de Quincy Jones sur Michael Jackson

Quincy Jones a produit les albums mythiques de Michael Jackson «Off the Wall» et «Thriller». [Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Il ne mâche pas ses mots. Le célèbre producteur de musique Quincy Jones accuse Michael Jackson, avec qui il a travaillé, de plagiat.

«Je n’ai pas envie de le dire publiquement, mais Michael a volé beaucoup de trucs. Il a volé beaucoup de chansons», souligne-t-il ainsi dans une interview accordée à Vulture. Quincy Jones pointe ainsi du doigt les ressemblances entre «State of Independance», de Donna Summer, et le tube mondialement connu «Billie Jean». «Les notes ne mentent pas», assure le producteur.

«Machiavélique» et radin

Quincy Jones ne s’arrête pas là. Selon ses dires, Michael Jackson était «machiavélique» et radin. La star internationale aurait ainsi refusé de créditer son claviériste Greg Phillinganes pour le tube «Don’t Stop ‘Til You Get Enough». «Michael aurait dû lui donner 10% des royalties mais il ne l’a pas fait», explique-t-il.

Producteur de Michael Jackson sur les albums mythiques «Off the Wall» et «Thriller», Quincy Jones connaissait la star intimement. Lors de l’entretien, il aborde ainsi les aspects plus sombres encore de la vie du chanteur, notamment son addiction aux médicaments et ses très nombreuses opérations de chirurgie esthétique. A ce sujet, il souligne : «Il se justifiait en disant qu’il avait une maladie. Des conneries». «Il avait un problème avec son apparence parce que son père lui avait dit qu’il était affreux et avait abusé de lui», ajoute Quincy Jones.

Michael Jackson n’est pas la seule cible du musicien dans cette interview. Il souligne ainsi que les Beatles étaient «les pires musiciens du monde» ou encore que Donald Trump est «fou», «limité mentalement, mégalomaniaque, narcissique». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles