Mariage gay : Sylviane Agacinski, l'épouse de Lionel Jospin, émet des réserves sur l'adoption

Sylviane Agacinski pendant la campagne électorale de François Hollande Sylviane Agacinski pendant la campagne électorale de François Hollande[KOVARIK - POOL SIPA]

Alors que l'examen du projet de loi sur le "mariage pour tous" démarre mardi à l'Assemblée nationale, la philosphe Sylviane Agacinski, épouse de Lionel Jospin, se lance dans l'arène. Et dénonce les conséquences du projet en matière d'homoparentalité.

Lire aussi : Quand les leaders du PS étaient contre le mariage homosexuel

On connaissait l'hostilité de Sylviane Agacinski à la gestation pour autrui (GPA), dénoncée dans Le corps en miettes (Flammarion, 2009). Mais concernant le projet de loi sur le "mariage pour tous", elle était longtemps restée discrète. Son mari, l'ancien Premier ministre Lionel Jospin, avait fait part de ses réserves le 9 novembre 2012 sur le plateau du Grand Journal tout en déclarant respecter la position de son parti.

Mais à l'approche de l'examen du projet de loi, elle semble décidé à faire peser son point de vue dans le débat : celui d'une femme, de gauche, philosophe, et accessoirement "femme de". C'est ainsi qu'elle est intervenue vendredi soir sur RTL, lundi soir  et mardi matin sur Europe 1, prenant garde à exprimer un point de vue singulier : ce n'est pas le mariage entre personnes homosexuelles qui la gêne - d'autant plus que l'institution lui semble obsolète - mais l'homoparentalité qui destabiliserait la filiation. Son credo : "le père et la mère ne sont pas interchangeables".

Au-delà de l'approche philosophique, Sylviane Agacinski - qui a soutenu François Hollande tout au long de la dernière campagne électorale - n'hésite pas à prendre part à la controverse politique. "Je pense qu'il y a énormément de gens de gauche qui sont sceptiques sur ce projet", expliquait-elle vendredi sur Europe 1, dénonçant aussi un "manque de courage de certains" sur la question. Et mardi sur RTL, à la question de savoir si elle était prête à manifester, elle répond "absolument".

Pour le moment, les opposants au mariage pour tous réunis au sein du collectif "La manif pour tous", se refusent à toute récupération, mais savourent sans doute la prise de position de cette défenseuse de toujours de la parité. Tandis qu'à gauche, la position de l'épouse de Lionel Jospin ne va pas sans susciter un certain malaise comme en témoignait le débat tendu qui l'opposait lundi soir à Jack Lang sur le plateau du Grand Journal. De là à infléchir le vote des députés socialistes...

 

À suivre aussi

Société Quels sont les pays où le mariage gay est autorisé ?
Mariage gay Les premiers mariages homosexuels de Taïwan ont été célébrés
Etats-Unis Alabama : une chaîne publique censure un dessin animé en raison d’un mariage gay

Ailleurs sur le web

Derniers articles