Sarkozy veut un parti en ordre de bataille

Le nouveau président de l'UMP s'est exprimé dimanche soir sur TF1.[[BERTRAND LANGLOIS / AFP]]

Il est le nouveau chef de l’opposition. Nicolas Sarkozy, élu président du parti samedi avec 64,5 % des voix face à Bruno Le Maire (29,1 %) et Hervé Mariton (6,3 %), a confirmé dimanche soir au journal télévisé de TF1 ses projets pour l’UMP.

 

Une formation endettée et à l’image écornée par des querelles internes qu’il souhaite réformer en profondeur. Il a ainsi annoncé la création d’un «comité des anciens Premiers ministres» UMP, dont Dominique de Villepin a déjà accepté de faire partie. Ils «m’aideront, de leurs conseils, de leur expérience, dans la conduite de cette famille politique», a-t-il précisé, estimant que «le temps est au collectif». La question de la participation d’Alain Juppé à cette instance se pose désormais.

Parmi les autres changements annoncés, le président de l’UMP a confirmé qu’il souhaitait changer le nom de sa formation. Enfin, l’ancien chef de l’Etat a réitéré son souhait d’organiser des primaires ouvertes en 2016 avec l’UDI, mais sans le Modem.

 

Vous aimerez aussi

La longue et sinueuse carrière d'Alain Juppé en politique
Politique Alain Juppé au Conseil constitutionnel : retour sur la carrière politique de l'ex-maire de Bordeaux
Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles