Sarkozy veut un parti en ordre de bataille

Le nouveau président de l'UMP s'est exprimé dimanche soir sur TF1.[[BERTRAND LANGLOIS / AFP]]

Il est le nouveau chef de l’opposition. Nicolas Sarkozy, élu président du parti samedi avec 64,5 % des voix face à Bruno Le Maire (29,1 %) et Hervé Mariton (6,3 %), a confirmé dimanche soir au journal télévisé de TF1 ses projets pour l’UMP.

 

Une formation endettée et à l’image écornée par des querelles internes qu’il souhaite réformer en profondeur. Il a ainsi annoncé la création d’un «comité des anciens Premiers ministres» UMP, dont Dominique de Villepin a déjà accepté de faire partie. Ils «m’aideront, de leurs conseils, de leur expérience, dans la conduite de cette famille politique», a-t-il précisé, estimant que «le temps est au collectif». La question de la participation d’Alain Juppé à cette instance se pose désormais.

Parmi les autres changements annoncés, le président de l’UMP a confirmé qu’il souhaitait changer le nom de sa formation. Enfin, l’ancien chef de l’Etat a réitéré son souhait d’organiser des primaires ouvertes en 2016 avec l’UDI, mais sans le Modem.

 

À suivre aussi

La longue et sinueuse carrière d'Alain Juppé en politique
Politique Alain Juppé au Conseil constitutionnel : retour sur la carrière politique de l'ex-maire de Bordeaux
Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles