Juppé : "tout faire pour que les Juifs se sentent chez eux", "rassurer" les musulmans

Alain Juppé [AFP]

Alain Juppé, candidat à la primaire à droite pour 2017, a estimé lundi que le pays doit "tout faire pour que les Juifs de France se sentent chez eux en France", en réponse à l'"angoisse" dans cette communauté, et doit en parallèle "aider" les musulmans à combattre le fanatisme.

 

Dans un message intitulé "Le jour de gloire", posté lundi sur son blog, Alain Juppé, qui était à la marche républicaine de Paris dimanche, salue "une inoubliable journée", "une admirable levée en masse du peuple de France".

Mais si l'ancien Premier ministre UMP s'émerveille de cette "ferveur", il évoque aussi "l'angoisse", celle de la communauté juive "si durement éprouvée".

"Le coeur me fend quand j'entends nos compatriotes juifs, nos frères, envisager leur départ vers Israël", écrit Alain Juppé en référence au débat renouvelé sur l'aliyah, depuis l'attentat visant un hypermarché casher, et les propos du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu invitant les juifs de France à émigrer en Israël.

"Comment accepter ce qui serait un terrible échec de la France, de cette République française pour laquelle on prie dans les synagogues ? Comment imaginer Bordeaux sans sa communauté juive ?", poursuit son maire.

"Nous avons le devoir absolu de tout faire pour que les Juifs de France se sentent chez eux en France, en sécurité, respectés, aimés", lance Alain Juppé, pour qui "les lois qui répriment l'antisémitisme doivent être appliquées avec une plus grande inflexibilité".

Dans son blog, M. Juppé dit aussi entendre "l'angoisse" du jeune musulman qui explique qu'"il est né en France, qu'il n'a nulle part ailleurs où aller, qu'il se sent et veut rester Français".

"Comment le rassurer lui aussi, comment l'aider à mener son combat contre le fanatisme, pour un islam de fraternité et non de haine, islam des Lumières contre obscurantisme d'un autre âge?", s'interroge le maire de Bordeaux.

Après une "vague stupéfiante et magnifique sous le regard du monde", vient "le jour d'après. La tâche est immense", conclut-il.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles