Propos sur les chambres à gaz : Le Pen choque encore

Jean-Marie Le Pen. Jean-Marie Le Pen. [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Alors que Jean-Marie Le Pen a une nouvelle fois déclaré, ce jeudi 2 avril sur BFMTV, que les chambres à gaz n’étaient qu’"un point de détail de la guerre", sa fille a, dans la foulée, exprimé son "profond désaccord sur le fond et sur la forme" quant à ces propos.

 

"Ces déclarations n’entachent pas le crédit du Front national mais le sien", s’est défendue la présidente du parti d’extrême droite, prenant ainsi, une nouvelle fois, des distances avec son père.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France s’est de son côté dit "consterné"."Le Front national est et reste un parti à combattre", a indiqué dans un communiqué son président, Roger Cukierman.

Déjà condamné pour "banalisation d’un crime contre l’humanité" en 1991, le président d’honneur du parti frontiste n’avait pas hésité depuis à réitérer ses dires sur la Shoah, en 1997 lors d’une conférence à Munich (Allemagne), ou plus récemment en 2009 devant le Parlement européen. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles