6 juillet : Sainte Marietta

Ce 6 juillet, nous fêtons les Marietta. [AFP]

Ils pleurent tous les deux au premier rang de la basilique Saint-Pierre. Assunta, la mère de Marietta et Alessandro, son meurtrier.

 

Pie XII est en train de canoniser la jeune Marietta Goretti, assassinée au sud de Rome, le 6 juillet 1902. Elle est belle et Alessandro la désire. Il veut abuser d’elle. Elle le supplie : "Non, Dieu ne le veut pas ! Si tu fais ça Alessandro, tu iras en enfer. C’est un péché !" Rien n’y fait. Il la poignarde. Elle meurt le lendemain ayant préféré la mort au péché. Il sera condamné à trente ans de bagne. En 1910, il se convertit à la suite d’une apparition de Marietta dans sa prison lui offrant une fleur. Juste avant de mourir, son curé demande à Marietta : "Pardonnes-tu à ton bourreau comme Jésus au bon larron ?" Elle répondit : "Oh oui ! Pour l’amour de Jésus je lui pardonne et je veux qu’il vienne avec moi en paradis." Elle est patronne de la jeunesse.

 

Parole spirituelle de Pie XII au cours de la canonisation de Maria Goretti :

"Que l’enfance joyeuse et la jeunesse ardente apprennent à ne pas s’abandonner misérablement aux joies éphémères et vides du plaisir, à l’attirance fascinante du vice."

 

Courte prière tirée de la messe de sainte Maria Goretti :

"Seigneur, tu es la source de l’innocence, tu aimes la pureté, donne-nous de garder tes commandements."

 

Ephéméride du 6 juillet :

En 1949, sur l’ordre de Béria (1899-1953), 81 000 personnes sont déportées de force par l’armée soviétique hors de la partie orientale de la Moldavie. Cela représente, en une journée, le déplacement de 11 324 familles en raison de leur foi chrétienne. Dans cette décennie, la Bessarabie perdra un tiers de sa population, avec plus de 971 000 morts et disparus. Dans la seule nuit du 13 juin 1941, déjà 22 648 Moldaves avaient été chassés. Parmi ceux qui survivent sur leurs terres, 150 000 meurent de faim en 1947 à la suite des réquisitions soviétiques. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles