Pourquoi dit-on «de but en blanc» ?

L'expression a vu le jour dans le vocabulaire militaire. [CC / jackmac34 / Pixabay]

Une personne qui parle ou agit de manière directe, le fait de «but en blanc». Cette expression provient du domaine militaire. 

Au XVIIe siècle, dans le cadre de l’entraînement du tir au canon, le «blanc» désignait le centre de la cible à atteindre. Le «but» est quant à lui une déformation provenant de la «butte de tir», c’est-à-dire le monticule légèrement surélevé sur lequel se trouvaient les artilleurs. L’exercice consistait à effectuer un tir le plus direct possible, en ligne droite, vers une cible située non loin. Une technique qui ne nécessitait pas de précaution particulière et pouvait être renouvelée rapidement. 

A lire aussi : Quelle est l'origine du terme "bidasse" ?

Cette manière de faire s’opposait à l’entraînement au tir à longue distance. Plus puissantes, ces tentatives étaient surtout réalisées en cloche, ce qui nécessitait alors des calculs longs et minutieux pour bien régler l’angle du canon. Ce sont donc les notions de rapidité et de précision du premier exercice qui ont donné son sens actuel à l’expression «de but en blanc». Au fil des années, elle est progressivement sortie du vocabulaire militaire pour entrer dans le langage courant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles