Le réchauffement climatique ferait disparaître les roux

Moins de 2 % de la population mondiale a les cheveux roux, mais en Ecosse cette proportion grimpe à 13%.[CC / Marta Nørgaard]

Ce n'est encore qu'une hypothèse, mais le réchauffement climatique pourrait à terme faire disparaître les roux. Des scientifiques, plutôt sérieux, estiment qu'une plus forte exposition au soleil de certaines régions du monde menacerait à terme

cette tonalité capillaire.

 

Des températures en hausse, le niveau de la mer qui augmente, des risques sanitaires… Les experts internationaux sur le climat ne cessent d'alerter les gouvernements et la population du monde entier sur les effets attendus du réchauffement climatique. Mais il en est un que l'on découvre seulement aujourd'hui : la disparition potentielle des roux.

Le quotidien britannique The Independant s'en est fait l'écho ce lundi en interrogeant Alistair Moffat, un touche-à-tout britannique qui dirige aujourd'hui Scotlands DNA, un institut qui propose à chacun de retracer son histoire génétique. Selon lui, "les cheveux roux en Ecosse, en Irlande et dans le nord de l'Angleterre sont le résultat d'une adaptation au climat."

En clair, les écossais sont roux parce qu'il n'y a pas assez de soleil dans cette région. Pour mémoire, moins de 2 % de la population mondiale a les cheveux roux, tandis qu'en Ecosse cette proportion grimpe à 13%. Et 40% de la population locale serait porteur du gène.

 

Le soleil au banc des accusés

Seulement "si le climat devient plus ou moins nuageux, cela affectera le gène roux, ose Alistair Moffat avant de poursuivre son raisonnement : s'il devait y avoir moins de nuages et plus de soleil, alors il y aurait moins de personnes porteuses de ce gène".

Une hypothèse hautement spéculative puisqu'aucune étude scientifique n'existe sur le sujet. Si ce n'est que le soleil a effectivement une incidence dans certains cas sur la couleur des cheveux.

 

Les yeux bleus aussi ?

Mais cette hypothèse a tout d'une bonne intuition à en croire un scientifique cité par The Independant. "C'est juste une théorie, mais le gène récessif est probablement en danger".  Car selon lui les "Les cheveux roux et les yeux bleus ne sont pas adaptées à un climat chaud." 

Prudent, ce scientifique a néanmoins préféré conserver l'anonymat avant de délivrer un message plus rassurant : "Il faudrait des centaines d'années pour que cela se produise". Mais voilà les porteurs du gène des yeux bleus également prévenus.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles