Pourquoi dit-on passer sur le billard pour une opération ?

Après la Grande Guerre, le terme est resté dans le langage courant afin de désigner plus généralement la table d’opération à l’hôpital ou à la clinique.[MARTIN BUREAU / AFP]

Lorsqu’on subit une intervention chirurgicale, on dit communément qu’on «passe sur le billard». Cette expression est née au début du XXe siècle, sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale.

 

A cette époque, les soldats comparaient le "no man’s land" à une véritable table de billard, dont le revêtement est extrêmement régulier, et par opposition aux tranchées d’où ils sortaient pour combattre, selon le linguiste Gaston Esnault (1874-1971). Les militaires qui y étaient blessés devaient alors être soignés et opérés directement sur place par les médecins et les infirmiers de l’armée.

Et quand certains soldats mourraient au cours de ces interventions médicales périlleuses, on disait qu’ils "restaient sur le billard". Après la Grande Guerre, le terme est resté dans le langage courant afin de désigner plus généralement la table d’opération à l’hôpital ou à la clinique.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles