Feu vert de l'UE à un médicament contre un cancer de la moelle osseuse

Novartis : feu vert de l'UE à un médicament contre un cancer de la moelle osseuse[Sebastien Bozon / AFP/Archives]

Le géant pharmaceutique suisse Novartis a obtenu le feu vert de l'Union européenne pour le Farydak, un traitement destiné à une forme de cancer de la moelle osseuse, a-t-il annoncé vendredi.

 

La Commission européenne a homologué cet agent anticancéreux, en association avec le bortezomib et le dexamethasone, pour les patients adultes atteints de myélome multiple récidivant ou réfractaire qui ont déjà reçu deux précédents traitements, a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué.

En juin, le comité des médicaments à usage humain (CHMP), une instance de l'Union européenne chargée d'évaluer les médicaments, avait émis un avis favorable pour ce médicament, déjà approuvé aux États-Unis et au Japon.

Le myélome multiple est une forme de cancer des cellules du plasma, engendré par une production anormale de cellules à l'intérieur du plasma, qui se multiplient et s'accumulent dans la moelle osseuse, évinçant les cellules saines tout en les empêchant de fonctionner normalement.

Cette maladie incurable, qui se manifeste principalement chez les personnes âgées de 60 ans et plus, se caractérise par un nombre élevé de rechute et de résistance aux traitements, a précisé Novartis.

Elle touche environ 84.000 personnes en Europe, a ajouté le groupe suisse.

Stefan Schneider, analyste chez Vontobel, évalue le potentiel de ventes de ce médicament, à leur pic, à 250 millions de dollars (224 millions d'euros), a-t-il chiffré dans un commentaire boursier.

Vous aimerez aussi

Le siège de Novartis à Bâle, en Suisse [Sebastien Bozon / AFP/Archives]
Pharmacie Novartis à nouveau poursuivi aux USA pour corruption
Le siège de Novartis à Bâles [Sebastien Bozon / AFP/Archives]
Justice Les Etats-Unis poursuivent Novartis pour corruption de médecins
Manifestation contre le groupe pharmaceutique suisse Novartis, le 10 juillet 2012 à New Delhi [Raveendran / AFP/Archives]
santé L'Inde rejette une demande de brevet de Novartis

Ailleurs sur le web

Derniers articles