Dijon : deux étudiants meurent de la méningite

Deux étudiants de l'Université de Bourgogne-Franche-Comté sont morts de la méningite à Dijon Deux étudiants de l'Université de Bourgogne-Franche-Comté sont morts de la méningite à Dijon[Capture d'écran Google Street View]

Trois cas de méningite, dont deux mortels, ont été détéctés à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, sur le campus de Dijon. Les autorités sanitaires appellent à la vigilance.

Les trois cas sont apparus entre octobre et décembre. Si deux étudiants ont déjà succombé à cette infection invasive à méningocoque, forme la plus fréquente de la maladie, «l’état de santé du troisième évolue favorablement», précise l’Agence régionale de santé. Pour éviter que de nouveaux cas apparaissent, elle recherche aussi les personnes ayant eu des contacts proches et répétés avec les étudiants, afin de «leur recommander une prophylaxie antibiotique et une vaccination».

A lire aussi : Alerte à l'épidémie de grippe

Les médecins sont aussi appelés à une vigilance particulière vis-à-vis des patients présentant des signes évocateurs de la maladie. Des symptômes qui, pour la méningite, sont la fièvre, les maux de tête, une raideur dans la nuque avec des vomissements et une gêne à la lumière. En 2015, 469 cas de méningite, dont 53 mortels, avaient été notifiés en France, selon l’Insitut national de veille sanitaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles