Qui est Mamadou Sakho, le héros de France-Ukraine ?

Mamadou Sakho, héros du Stade de France. Mamadou Sakho, héros du Stade de France.[AFP]

Le défenseur Mamadou Sakho a inscrit deux buts face à l'Ukraine mardi soir au Stade de France en barrage retour pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Portrait d'un héros malconnu, parti sur la pointe des pieds l'été dernier du PSG, son club formateur, pour Liverpool.

 

La lumière est venue de derrière. Le défenseur français Mamadou Sakho a mis la France sur les bons rails en inscrivant le premier but tricolore à la 22e minute. Surtout, dès ses premières interventions, son implication et sa rage de vaincre étaient palpables. Communicative, la hargne de Sakho a semblé "contaminer" tous ses coéquipiers. Pour que la soirée soit vraiment parfaite, c'est encore lui (où le défenseur Gusev qu'il met sous pression) qui marque le but de la qualification à la 72e minute. L'homme du match.

 

Un défenseur qui marque deux buts dans un match capital, ça ne vous rappelle rien ?

Les "deux "buts de Sakho hier au Stade de France sonnent comme un écho de 1998. Déjà, Lilian Thuram, à l'époque arrière droit des Bleus, avait marqué à deux reprises face à la Croatie en demi-finale du mondial français. Un exploit qui reste dans toutes les mémoires et qui semble avoir inspiré le défenseur des Reds.

Car oui, Mamadou Sakho évolue désormais en Angleterre, dans l'institution que représente le Liverpool Football Club. Frustré par son temps de jeu au Paris Saint-Germain, son club formateur, et barré par Alex et Thiago Silva, Mamadou rejoint Liverpool le 2 septembre 2013 pour un montant de 19 millions d'euros. Il revient au Parc donner le coup d'envoi d'un match de Ligue 1, face à Monaco au Parc le 20 septembre. L'occasion de dire adieu à des supporters qui l'ont toujours aimé : "J’ai tout donné à Paris. J’ai donné le maximum pour tout le monde, pour le club, pour les supporters. Je pars la tête haute. J’ai toujours voulu rendre au club ce qu’il m’a apporté", déclare le joueur au bord de larmes quand il évoque son départ pour l'Angleterre.

 

L'âme du Parc

Né dans le XVIIIe arrondissement de Paris le 13 février 1990, Mamadou est rapidement repéré par les scouts du PSG et rejoint le club francilien en 2002 à l'âge de 12 ans. Pourtant, quatre ans plus tôt, Mamadou Sakho débute le foot en club sous les couleurs du rival parisien, le Paris FC.

Ses qualités physiques ainsi que sa combativité lui ouvrent les portes du groupe professionnel du Paris Saint-Germain dès ses seize ans, sans pour autant apparaître sur le terrain. Sa première titularisation avec le PSG remonte au 13 février 2007, le jour de ses 17 ans, en huitième de finale de la Coupe UEFA face à l'AEK Athènes. C'est Paul Le Guen qui lance Sakho dans le grand bain.

Le 14 juin 2007, Mamadou signe son premier contrat professionnel et dispute son premier match de Ligue 1 le 20 octobre 2007 face à Valenciennes (0-0). Et quelle première, car si le score est nul, Mamadou se voit confier le brassard de capitaine. A 17 ans et demi, pour sa première titularisation, la situation est inédite. 

Déjà Paul Le Guen sent poindre en Sakho des qualités de leader. Natif de Paris et représentatif d'un certain esprit de club, le jeune homme d'origine sénégalaise, à la technique parfois encore approximative, propose à ses adversaires un défi physique permanent et une volonté de fer.

Début 2009, Sakho inscrit face à Saint-Etienne le premier but de sa carrière. La saison suivante, en 2009-2010, Mamadou dispute 32 matches de Ligue 1. Titulaire installé, le footballeur gifle un journaliste du Parisien pour un article sur une hypothétique sortie en boîte de nuit à la veille d'un match. Le 1er mai 2010, Mamadou inscrit la première ligne de son palmarès avec une vcitore en Coupe de France face à Monaco.

 

Arrivée des Qatariens, départ de Mamadou

Les deux années suivantes, Mamadou s'impose complètement en défense, récupérant le brassard de capitaine à la retraite de Claude Makélélé. Pourtant, le destin parisien de Mamadou bascule lorsque le club est racheté par QSI, le fonds du Qatar. Carlo Ancelotti, qui remplace Antoine Kombouaré sur la banc parisien, recrute Alex de Chelsea avant d'attirer l'un des meilleurs défenseurs du monde Thiago Silva.

Sakho est désormais numéro 3 dans la hiérarchie des défenseurs centraux. S'il joue désormais plus rarement, les supporters du PSG gardent en souvenir le dernier match de la saison où il entre comme gardien de but pour succéder à Ronan le Crom, portier parisien exulsé. Il devient champion de France pour la première fois de sa carrière.

 

Un avenir tout tracé en Bleu

Mamadou Sakho est un amoureux du maillot bleu, qu'il porte depuis ses 13 ans. Il débute chez les A le 17 novembre 2010 face à l'Angletrerre à Wembley, remplaçant Philippe Mexès à la mi-temps (victoire de la France 2 buts à 1). Sakho ne participe donc pas au naufrage sud-africain de la dernière coupe du monde en 2010. Ni à l'Euro 2012, événement pour lequel laurent Blanc ne le séléctionne pas, Mamadou manquant de temps de jeu.

Sa grande première, sa première compétition avec les Bleus, se déroulera l'été prochain au Brésil. En partie grâce à lui.

 

Les Bleus ont tout renversé

Les équipes qualifiées pour la coupe du monde

La victoire des Bleus fait twitter les politiques

 

 

À suivre aussi

Brésil Un fils Bolsonaro crée la polémique en comparant l'attentat contre son père au 11 septembre
Environnement Brésil : la déforestation de l'Amazonie a presque doublé sur un an
Environnement Emmanuel Macron a été «à la hauteur» sur l'Amazonie contre Jair Bolsonaro, selon Nicolas Hulot

Ailleurs sur le web

Derniers articles