Equitation: le couple Bost/Myrtille Paulois absent des Jeux équestres

Le cavalier français Roger-Yves Bost et sa jument Myrtille Paulois dans son box le 25 novembre 2013 à Barbizon [Jacques Demarthon / AFP/Archives] Le cavalier français Roger-Yves Bost et sa jument Myrtille Paulois dans son box le 25 novembre 2013 à Barbizon [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Le champion d'Europe (individuel) Roger-Yves Bost doit renoncer aux Jeux équestres mondiaux (JEM), en Normandie, en raison de la blessure de Myrtille Paulois, partenaire du titre continental en 2013, a indiqué vendredi la Fédération française d'équitation (FFE).

"Castle Forbes Myrtille Paulois-JO/JEM sort de la liste des couples pouvant être sélectionnés (...) En effet, après un examen de contrôle vétérinaire effectué ce jour, la présence d'un hématome sur un antérieur est confirmée et nécessite une période de convalescence d'un mois", souligne la FFE dans un communiqué.

La jument s'était fait une atteinte en franchissant la rivière samedi à Gijon (Espagne), en Coupe des nations, terminant son chemin de croix avec 18 points de pénalités.

Les blessures n'ont pas épargné les chevaux de l'équipe de France depuis avril. Avant Myrtille Paulois, Carinjo HDC, réserve de luxe sous la selle de Patrice Delaveau, Dame Blanche van Arenberg, montée par Pénélope Leprévost, et Silvana HDC, la jument historique de Kevin Staut, ont été stoppés par des problèmes physiques.

Contrairement à Leprévost, Delaveau et Staut, qui seront probablement de l'équipe aux JEM, Bost n'avait pas de monture de rechange. Le cavalier francilien avait déjà manqué le rendez-vous des JO de Londres, pour un choix du sélectionneur de l'époque, le Néerlandais Henk Nooren.

Confronté à tous ces problèmes, le sélectionneur actuel des +vestes bleues+, le Suisse Philippe Guerdat, retardera au maximum l'annonce de la composition de son équipe.

Il attend aussi de voir à l'oeuvre, la semaine prochaine aux Pays-Bas, le couple Aymeric de Ponnat-Armitages Boy. Double sans faute en Coupe des nations, en mai à Lummen (Belgique) puis à La Baule, l'étalon avait été méconnaissable (quatre fautes) à Gijon.

Les JEM se dérouleront du 23 août au 7 septembre en Normandie.

Vous aimerez aussi

Équitation Prix de l'Arc de Triomphe : la jument anglaise Enable victorieuse
Bon à savoir D'où vient l'expression être un «crack» ?
Le coup de foudre a été immédiat entre l’animal et Abby Banis, une fillette de 11 ans.
Histoire du jour Le poney abandonné devient un champion

Ailleurs sur le web

Derniers articles