L'heure de gloire a-t-elle sonné pour Alexis Pinturault ?

[Pranter / GEPA / Icon Sport]

Le Alexis Pinturault nouveau est arrivé. Le skieur de Courchevel entame dimanche, à Sölden (Autriche), la nouvelle saison de ski alpin avec beaucoup d’ambitions. 

Sur une piste où il s’est imposé l’an dernier, le Français compte bien démarrer de la meilleure des manières cette Coupe du monde, lui qui reste sur une fin de saison cauchemardesque.

Hirscher absent jusqu'en décembre

Performant jusqu’au mois de janvier avec notamment trois victoires lors des cinq premiers géants, Alexis Pinturault avait sombré en février aux Mondiaux de Saint-Moritz (6e en super-G, 7e en géant, 10e en combiné et sortie en slalom) et n’avait pas relevé la tête ensuite. «Mentalement, la fin de saison a été très dure», a t-il confié à L’Equipe. 

Mais quelques mois après le voici revenu plus ambitieux. Des vacances, des discussions franches avec la Fédération française de ski, un mariage et une préparation physique plus équilibrée lui ont permis d’aborder cette année olympique plus sereinement. Et à 26 ans, le Savoyard semble peut-être arrivé à maturité.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles