L'hôtel des Bleus pour la Coupe du monde en Russie

Les chambres mesurent une vingtaine de mètres carrés. Les chambres mesurent une vingtaine de mètres carrés.[Mladen ANTONOV / AFP]

Kostrovo, à soixante de kilomètres au nord-est de Moscou. C’est dans cette ville que les Bleus établiront leur camp de base et plus précisément au Hilton Garden Inn Moscow New Riga, où ils séjourneront pendant la Coupe du monde.

Didier Deschamps et le staff de l’équipe de France ont jeté leur dévolu sur cet établissement avant même d’avoir décroché leur billet pour le Mondial en Russie.

Il offre tout le confort et le calme nécessaires pour disputer la compétition dans les meilleures conditions. Comme Clairefontaine, dans la forêt de Rambouillet, l’hôtel, placé sous haute sécurité avec caméras de surveillance et vigiles, est niché au cœur de la forêt de l’Oblast à l’écart de la ville.

Hugo Lloris et ses coéquipiers pourront profiter de terrains de tennis et basket, étang et plage artificielle. A l’intérieur, les 160 chambres, d’une vingtaine de mètres carrées, sont équipées d’un lit king size, d’un écran plat et d’une salle de douche.

En termes d’équipements, les Bleus auront à disposition une piscine, un sauna, un hammam et un spa. Un espace qui pourrait être spécialement aménagé en salle de soins. Ils pourront également profiter d’une salle de cinéma, susceptible d’accueillir leurs consoles de jeux.

piscine_hotel_equipe_de_france_coupe_du_monde.jpg

crédit : mLADEN ANTONOV / AFP

En revanche, pour l’heure, l’hôtel est démuni de billards et de tables de ping-pong tout comme d’une salle de sport suffisamment grande. Mais des ajustements et des réaménagements pourraient être apportés. Notamment à l’extérieur, où Didier Deschamps souhaite la création d’un coin de pelouse pour permettre notamment des parties de tennis-ballon, alors que le centre d’entraînement sera situé à une dizaine de kilomètres de l’hôtel.

«Ce n’est pas du grand luxe, c’est proche des installations d'entraînement. Il faut que les joueurs se sentent chez eux, car on espère rester quelques semaines, a indiqué Noël Le Graët, président de la FFF. Il y a quelques aménagements à faire, on a vu le propriétaire de l'hôtel». Arrivée prévue le 11 juin, à cinq jours du premier match contre l’Australie à Kazan.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles