Adrien Rabiot en 5 polémiques

Adrien Rabiot multiplie les coups d'éclat depuis 2015.[AFP]

En annonçant sa volonté de ne pas figurer dans la liste des suppléants des Bleus pour le prochain Mondial, Adrien Rabiot, 23 ans, n'a pas arrangé son image déjà ternie par des polémiques à répétition avec son club du PSG et avec l'équipe de France. 

26 juillet 2015

Le PSG dispute cet été-là un match amical face à Chelsea. Une rencontre théâtre d'un sérieux accrochage verbal entre Adrien Rabiot et Zlatan Ibrahimovic. «Je me suis vraiment embrouillé avec lui aux Etats-Unis lors d'un match de présaison contre Chelsea. Il me reprochait un truc qui n'était vraiment pas de ma faute. Et moi, je ne supporte pas le sentiment d'injustice... Donc j'avais réagi en l'insultant. Ce n'est pas très cool de ma part. Mais on avait fini par s'expliquer et les choses s'étaient arrangées.», avait reconnu Rabiot au Parisien un an plus tard.

Avril 2016

Nouvelle altercation entre Rabiot et Zlatan. En cause cette fois-ci, l'engagement physique, trop musclé au goût du Suédois, mis par le milieu français lors d'une séance d'entraînement. Ibra fait savoir son mécontentement au jeune joueur qui ne se laisse pas faire. Le ton monte tellement entre les deux que Thiago Silva, capitaine du PSG, doit s'employer pour les séparer et mettre un terme à cette nouvelle querelle. 

7 octobre 2017

La France dispute en Bulgarie un match important en vue des qualifications au Mondial 2018. N'Golo Kanté, positionné en sentinelle - poste peu apprécié par Rabiot - se blesse à la 34e minute. Le Parisien le remplace et fait preuve de peu d'engagement et d'investissement pendant la partie. Une maigre performance qu'il justifie devant la presse par les températures polaires s'abattant ce soir-là sur Sofia. « C'était assez dur parce qu'il faisait froid, je n'étais pas chaud. J'avais aussi la peur de me blesser quand on rentre dans des conditions comme ça », dit-il face à la presse. Ces explications suscitent les critiques des fans français qui y voient un manque de professionnalisme et un caprice de star.

Octobre 2017

Alors que le clan Rabiot (incarné par sa mère Véronique, son agent) est en pleine négociation avec le club parisien pour prolonger son contrat qui expire en 2019, Le Parisien révèle les drôles de conditions exigées par le joueur et son entourage pour rester à Paris : 1- ne plus jouer en position de sentinelle (milieu de terrain placé devant la défense centrale). 2- trouver une doublure à Thiago Motta. Encore une fois, Rabiot créé la controverse en s'ingérant dans la politique sportive de son employeur.

14 février 2018

Après la défaite 3-1 sur le terrain du Real Madrid en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, Rabiot craque au micro de beIN Sport. «Le problème, c'est que c'est facile d'en mettre huit à Dijon, quatre ou cinq en championnat, mais c'est dans ces matchs-là qu'il faut être décisif... Après, il y a une manche retour, on est des compétiteurs et on va aller chercher la qualification.». Etalée publiquement dans les médias, sa franchise suscite des vagues au sein de l'effectif parisien qui aurait préféré que ses propos soient exprimés dans le vestiaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles