Coupe du monde 2018 : le lexique du football belge

Les Belges utilisent un vocabulaire souvent tiré de l’anglicisme. Les Belges utilisent un vocabulaire rempli d'anglicismes quand ils parlent de foot.[Manuel Blondeau/Icon Sport]

Il n’est pas toujours évident de comprendre les Belges quand ils parlent football. Ils utilisent un vocabulaire bien spécifique, qui hésite entre anglicismes et du flandricismes. Voici un lexique pour bien maîtriser les différentes expressions avant la demi-finale entre la France et la Belgique.

Les parties du terrain

Le grand rectangle : la surface de réparation

Le petit rectangle : les six mètres

La latte : la barre transversale

Le plafond : la partie supérieure du but

Les règles

Un ref ou referee : un arbitre

Une carte jaune ou rouge : un carton jaune ou rouge

Un partage : un match nul

Les actions

Un coup de réparation ou un coup de pied de réparation : un penalty

Un coup de pied de but : un dégagement aux six mètres

Un coup de coin : un corner

Un shot : un tir

Un autogoal : un but contre son camp

Un assist : une passe décisive

Les joueurs

Le noyau : l’effectif

Un keeper : un gardien de but

Un back droit ou gauche : un arrière droit ou gauche

Un flanc droit ou gauche : un ailier droit ou gauche

Un médian : un milieu de terrain

Monter au jeu : entrer en cours de jeu

L'équipement

Les jambières : les protèges tibias

Les studs : les crampons

Une vareuse : un maillot

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles