Thierry Henry face à l'équipe de France en demi-finale

Thierry Henry participe à sa cinquième Coupe du monde. Mais cette année, le meilleur buteur de l'équipe de France met son expérience au service de la sélection belge. Une position délicate puisque mardi 10 juillet, à 20h, le coeur de l'adjoint du sélectionneur belge balancera entre les deux équipes.

Mardi à Saint-Pétersbourg (20h00 française), les Bleus ont battu L'Uruguay 2 à 0 et les «Diables Rouges» se sont offert le Brésil (2-1).

Ce sera donc une demi-finale particulière pour Thierry Henry. Avec une finale de Coupe du monde (2006) et un sacre (1998) à son actif, l'ancien joueur français était une recrue de choix pour les Diables Rouges, qui ont atteint les demi-finales une seule fois seulement, en 1986, et ce malgré huit participations.

«Esprit de gagne»

L'ancien attaquant d'Arsenal a ainsi été recruté le 26 août 2016 par la fédération belge de football, qui l'a nommé adjoint du sélectionneur Roberto Martinez. «Moi, je suis T3 [deuxième adjoint du sélectionneur], voilà où je suis à l'heure actuelle. Que vais-je faire plus tard ? Je n'y pense pas, j'essaye d'avancer petit à petit», avait-il déclaré en 2017 sur la chaîne de télévision belge RTBF. 

L'homme aux 51 buts en Bleu reste discret sur son rôle chez les Diables Rouges, si bien que ce sont ces derniers qui en parlent le mieux. «C'est une légende, un immense joueur et c'est une bonne chose d'avoir quelqu'un comme lui dans le groupe pour soigner les détails», a estimé le footballeur Adnan Januzaj. «Son expérience de joueur est quelque chose de précieux [...] Il apporte cet esprit de la gagne dans le groupe et c'est essentiel», a ajouté le sélectionneur belge. 

Rendez-vous mardi prochain pour le premier match de la Belgique contre la France pour constater, ou non, l'influence du meilleur buteur français sur la sélection belge. 

Les précédents France-Belgique en Coupe du monde sont en faveur des Bleus : 3-1 en 1938 au premier tour, et 4-2 en 1986, pour la 3e place, dernière année où les Belges avaient atteint les demi-finales d'une Coupe du monde. Thomas Meunier, latéral des Belges et du Paris SG, ne participera pas à la fête, suspendu pour cette affiche.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles