L'affaire Mbappé, par Pierre Ménès

Kylian Mbappé a écopé de trois matchs de suspension pour avoir bousculé le Nîmois Téji Savanier. Kylian Mbappé a écopé de trois matchs de suspension pour avoir bousculé le Nîmois Téji Savanier.[Alexandre Dimou/Icon Sport]

Kylian Mbappé a donc écopé de trois matchs de suspension après son carton rouge direct (plus le jaune reçu en première période pour contestation) à Nîmes. Petit rappel des faits.

Dans les arrêts de jeu, le PSG mène 4-2 et Mbappé se lance dans un sprint au milieu du terrain. Le Nîmois Téji Savanier arrive et lui adresse une béquille parfaitement inutile, surtout à ce moment du match, alors que le score est scellé. Si on revoit l’action, le genou du Parisien tourne et, en se relevant, Mbappé a une mauvaise réaction et vient repousser Savanier.

Bilan, l’arbitre, totalement dépassé par les événements depuis le coup d’envoi et qui n’a jamais rien fait pour protéger l’intégrité physique des joueurs, ce qui reste tout de même la base de son boulot, expulse les deux joueurs. A la sortie des vestiaires, la réaction de Mbappé n’a pas été pas meilleure. Il a dit ne pas regretter son geste et qu’il recommencera s’il subit à nouveau ce genre de fautes, ce qui est un bien mauvais message à envoyer à ses futurs adversaires directs.

Maintenant, je m’explique mal le déferlement de haine qu’a suscité une simple poussette sur les réseaux sociaux et pourtant je devrais y être habitué. En l’espace d’un geste, Mbappé est passé de héros national champion du monde à immonde joueur au boulard énorme. Le même déferlement qui avait frappé Benjamin Mendy et Presnel Kimpembe, coupables de fêter un peu trop bruyamment leur titre mondial.

Tous ces immondes planqués, si souvent de façon anonyme, qui dénoncent, sans le moindre recul, les moindres faits et gestes des gens connus dans un dégueulasse cocktail d’aigreur, de jalousie et d’insultes.

Kylian Mbappé a craqué OK. Mais faut-il rappeler que Zidane, l’idole de la nation, a été expulsé 14 fois dans sa carrière ? Mais du temps de «Zizou», il n’y avait pas de réseaux sociaux.

Il n’empêche que la sanction pour Mbappé et Savanier, respectivement trois et cinq matchs de suspension, paraît tout de même un peu lourde. Ou alors, il s’agit d’un signe d’une nouvelle sévérité de la part de la commission de discipline, auquel cas il faudra qu’elle soit juste et uniforme, ce qui n’a jamais été le cas. En tout état de cause, leurs prochaines décisions seront auscultées.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles