Comment retarder la chute des cheveux ?

«A 55 ans, un homme sur deux a une calvitie. A 20 ans, 15 % des jeunes garçons en ont une», explique le docteur Pascal Reygagne[Capture d'écran youtube]

Vécue comme un complexe par les hommes, la chute des cheveux est aussi difficilement admise par les femmes, qui en souffrent de plus en plus. Comment retarder son apparition ?

 

Archives – article publié le Mardi 26 mai 2009

 

Beaucoup d’hommes en souffrent. «A 55 ans, un homme sur deux a une calvitie. A 20 ans, 15 % des jeunes garçons en ont une», explique le docteur Pascal Reygagne. Les femmes, elles aussi, et de plus en plus, sont atteintes d’alopécie androgénétique. Pour le dermatologue, elles seraient près de 40 % à voir leur chevelure s’éclaircir après la ménopause.

 

Les causes

L’alopécie androgénétique, ou calvitie, est l’une des causes les plus importantes de chute de cheveux. Elle peut arriver à tout âge mais les cas les plus sévères de calvitie se manifestent dès la puberté. On observe alors une diminution du diamètre des cheveux. Comme son nom l’indique, ce type d’alopécie est héréditaire, c’est-à-dire que l’on retrouve ce problème chez l’un des parents ou grands-parents.

Autre cause : l’alopécie diffuse. Plus fréquente chez la femme, la perte diffuse de cheveux peut être la manifestation d’un stress important, d’un manque de fer, d’un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde ou d’un traitement médicamenteux mal adapté (pilule, certains médicaments contre l’épilepsie, hypertension ou problèmes de cholestérol).

La teigne causée par un champignon ou l’exercice de fortes tractions chroniques exercées à la racine peuvent aussi être responsables de la perte de cheveux. Les tresses, les chignons serrés et les rajouts sont ainsi déconseillés.

 

Les traitements

Pour lutter contre l’alopécie androgénétique, qui touche le plus grand nombre de personnes, «deux médicaments officiels existent : le Minoxidil et le Propecia», explique le docteur Pascal Reygagne. Ces traitements contraignants permettent de «stabiliser la chute deux fois sur trois pour le premier et dans 80 % des cas pour le second, et de favoriser la repousse, surtout chez les jeunes, dans 33 % des cas pour le Minoxidil et dans 40 % des cas pour le Propecia», précise le dermatologue.

 

Greffe capillaire: une solution radicale

Les hommes ne sont plus les seuls concernés par la greffe de cheveux, les femmes semblent aussi intéressées. Et pour cause, les outils ont évolué. «Les techniques actuelles permettent de greffer des zones où il y a encore des cheveux. On est donc dans la prévention de la calvitie par la greffe», explique le docteur Guy Menahem, spécialiste des greffes de cheveux. La méthode consiste à répartir, vers les zones où ils se font rares, les propres cheveux du patient provenant des zones où ils sont encore nombreux et génétiquement programmés pour ne pas tomber. Le coût de l’intervention – une à deux selon la calvitie – dépend du nombre de greffons transplantés. Il faut compter entre 4 500 et 8 000 euros.

 

Vrai ou faux ?

Les shampoings fréquents ne fragilisent pas les cheveux. Il faut se laver les cheveux dès qu’ils sont sales, car il est déconseillé de laisser le sébum s’installer. Les cheveux gras peuvent aggraver la chute des cheveux.

Par contre, le brushing les abîme. Il faut éviter de chauffer trop fort et de trop près le cheveu. Le fer à friser est aussi à exclure sur cheveux mouillés.

Le port de casquette ne contribue pas à la chute Casque, casquette, chapeau ou bonnet, les couvre-chefs n’accélèrent pas la chute des cheveux mais peuvent les rendre plus gras et provoquer des pellicules.

 

+++

 

Les conseils du Dr. Pascal Reygagne, dermatologue

 

A partir de quand la perte de cheveux devient-elle inquiétante ?

Pascal Reygagne : C’est le cas lorsque l’on en perd plus de cent par jour. Il n’est pas normal d’en trouver sur l’oreiller et sur les vêtements.

 

Qui faut-il alors consulter ?

P. R. : Le médecin apte à traiter ce genre de problème est le dermatologue.

 

En cas de chute diffuse de cheveux, faut-il modifier son comportement alimentaire ?

P. R. : Chez les femmes, on observe que la chute diffuse de cheveux est surtout due à des carences en fer. On trouve donc du fer dans la viande rouge et certains légumes, lentilles, haricots verts et salade par exemple. Pour les hommes, le tabac et l’alcool peuvent aggraver une perte diffuse de cheveux.

 

Que doit-on regarder sur l’étiquette de son shampoing ?

P. R. : Si le cheveu est souvent lavé, le shampoing doit être «doux» ou à «usage fréquent». Les shampoings traitants (antipelliculaires ou antiséborrhéiques) sont à utiliser un jour sur deux et non tous les jours.

 

Une molécule pour stopper la chute des cheveux

L’indien meurt suspendu par les cheveux à une tyrolienne

Montre-moi tes cheveux, je te dirai qui tu es

Comment garder les dents blanches ?

 

À suivre aussi

bien-être On a testé le cours «Intouch'abs» à L'Usine
Le choc thermique permet de réduire la masse graisseuse et les résultats sont visibles dès la première séance.
bien-être On a testé une séance de cryolipolyse
Inde : des millions de yogis pratiquent en plein air
Sport Inde : des millions de yogis pratiquent en plein air

Ailleurs sur le web

Derniers articles