Sauter le petit-déjeuner augmente les risques de maladies du coeur

les hommes qui sautent le petit-déjeuner auraient plus de risques d'être touchés par des maladies cardiovasculaires.[CC / fred_V / Flickr]

Selon une étude américaine, dirigée par les chercheurs de la Harvard School of Public Health, les hommes qui sautent le petit-déjeuner ont plus de risques d'être touchés par des maladies cardiovasculaires.

 

Les résultats de l'enquête publiés dans la revue Circulation de l’American Heart Association, révèlent que les hommes qui ont tendance à sauter le petit-déjeuner s'exposent davantage à des maladies cardiovasculaires et des insuffisances coronariennes (alimentation insuffisante en oxygène du coeur).

Ainsi, les hommes qui se privent de ce premier repas ont 27% de plus de risques de souffrir de maladies du coeur par rapport à ceux qui le prennent souvent.

Les résultats ont également permis de déterminer un profil type de ces personnes à risques qui sautent l'étape du petit-déjeuner  : des jeunes, célibataires, fumeurs, travaillant à temps plein,  et qui boivent d’avantage d’alcool que les autres, et pratiquant moins d’activités sportives.

« Sauter le petit-déjeuner peut conduire à certains risques, comme l’obésité, l’hypertension, un fort taux de cholestérol et de diabète, ce qui peut à terme amener à une crise cardiaque », explique Leah Cahill, chercheur à la Harvard School of Public Health.

Les nutritionnistes insistent donc sur l’importance d’allier alimentation équilibrée et activité sportive pour se prémunir des maladies cardio-vasculaires, du diabète et de l’obésité.

Cette étude qui a duré 16 ans (de 1992 à 2008), s’est portée sur 27 000 hommes âgés de 45 et 82 ans.

 

L'obésité tue plus que la malnutrition

Etats-Unis : l'alimentation trop salée responsable de 150 000 morts par an

Vous aimerez aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles