Smartphone ou réfrigérateur : lequel consomme le plus ?

Les smartphones requièrent énormément d'énergie. [Jean-Sebastien Evrard / AFP/Archives]

Selon un rapport américain, les smartphones seraient particulièrement gourmands en électricité, proportionnellement plus que certains appareils électroménagers comme le réfrigérateur. Les conséquences environnementales et économiques s'annoncent substantielles.

 

Une étude d’experts américains, dont les résultats ont été publiés dans le Time, est catégorique : les smartphones, et plus généralement les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), sont énergivores.

Les chiffres sont saisissants : les ordinateurs et les portables utilisent 10% de l’énergie mondiale, soit la production de l’Allemagne et du Japon réunis. « On utilise 50 % d'énergie de plus pour faire circuler des octets que pour déplacer tous les avions du monde », indique le magazine américain. 

Ainsi, un smartphone consommerait plus qu’un réfrigérateur (361 Kilowatt-heure par an pour le téléphone, 322 pour l’appareil ménager). Ce calcul prend en compte toutes les formes de consommation engendrées par l'utilisation du smartphone : l’énergie de la batterie, du wifi et des téléchargements.

L’étude américaine montre ainsi qu'au fil du progrès technique, les nouvelles technologies exigent toujours plus d’énergie. La consommation qui n’est pas près de décroître, puisqu’en 2014, selon l'hebdomadaire, le nombre d‘appareils connectés dépassera le milliard. Un équipement massif qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’environnement et l’économie. 

 

Facebook va-t-il présenter son propre smartphone ?

Les ventes de smartphones dépassent celles des téléphones classiques

Les smartphones de moins en moins utilisés pour téléphoner

Des smartphones pour les facteurs d'ici 2015

 

À suivre aussi

Dans le cadre d'une campagne de communication de Greenpeace, Javier Bardem a soutenu, lundi à Times Square, la création d'un traité de protection des océans.
Environnement Javier Bardem milite pour la protection des océans dans les rues de New York et au siège de l'ONU
Environnement Des canicules plus longues, même avec un réchauffement limité à +2°C, selon une étude
Du woofing pour les vacances
Écologie Du woofing pour les vacances

Ailleurs sur le web

Derniers articles